×
google news

Afghanistan, nouvelle répression des Talibans : « A partir d’aujourd’hui, il est strictement interdit de se raser la barbe »

Retour vers un passé plus sombre que jamais en Afghanistan : le rasage des hommes est à nouveau tabou.

Afghanistan, coupe de la barbe interdite : la nouvelle mesure des Talibans

Les dernières nouvelles en provenance des talibans en Afghanistan nous ramènent 20 ans en arrière, lorsque, durant le premier émirat islamique, les hommes n’étaient pas autorisés à se raser la barbe. Aujourd’hui, en 2021, les maîtres de Kaboul annoncent :

« Vous êtes informés d’urgence qu’à partir d’aujourd’hui, il est strictement interdit de se raser la barbe et de jouer de la musique dans les salons de rasage et les toilettes publiques ».

Afghanistan, coupe de la barbe interdite : la nouvelle mesure des Talibans

En outre, ceux qui n’obéissent pas « seront punis selon les principes de la charia et n’auront pas le droit de se plaindre ».

Après le retour des pendaisons et des châtiments corporels, après que les femmes ont été remises en marge de la société, exclues de la politique, de l’éducation et du pouvoir d’être de simples et humbles travailleurs, les hommes sont maintenant privés de la liberté de se raser ou d’écouter de la musique dans les salons de rasage.

Les patrons de Kaboul ont également fait savoir que ces nouvelles mesures seront contrôlées par la police religieuse afin de s’assurer qu’elles sont respectées : cette dernière a en effet été chargée d’appliquer les mesures du nouveau ministère de la Propagation de la vertu et de la Prévention du vice.

Hafiz Rashid, directeur de l’information des talibans dans la province de Helmand, a déclaré que cette nouvelle mesure serait étendue au reste de l’Afghanistan.

Afghanistan : témoignages de barbiers : la coupe de la barbe est interdite

De nouveaux témoignages proviennent de nombreux barbiers de Kaboul. On a dit ça :

« Un des talibans m’a dit qu’ils pourraient envoyer des inspecteurs sous couverture.
Un autre a rapporté que des étudiants coraniques lui ont dit d’arrêter de suivre le style américain.

Cependant, les premières sanctions n’ont pas tardé à tomber, selon le journal Etilaatroz.

Un autre barbier à Herat, a déclaré :

« Les clients ne se coupent pas la barbe pour éviter d’être pris pour cible par les miliciens talibans dans la rue. Ils veulent s’intégrer et leur ressembler. Pendant de nombreuses années, mon salon a été un endroit où les jeunes pouvaient se raser comme ils le souhaitaient et être à la mode. Mais maintenant, il n’y a plus de raison de continuer cette activité.
Afghanistan, la taille de la barbe est interdite et retirée de la liste des opérations chirurgicales

Pendant ce temps, l’Afghanistan, lors du débat de l’Assemblée générale des Nations unies, s’est retiré de la liste des interventions : le nouvel envoyé des Talibans n’y a pas été reconnu à la place de l’ambassadeur nommé par l’ancien président Ashraf Ghani.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media