×
google news

Jusqu’à 50 degrés « dôme de chaleur » au Canada et États-Unis

La police de Vancouver a déclaré avoir répondu à plus de 65 décès soudains depuis le début de la canicule aujourd'hui.

Au cours des quatre derniers jours, les autorités du Canada ont signalé que plus de 100 personnes ont perdu la vie dans la province occidentale de la Colombie-Britannique, en raison de la vague de chaleur qui sévit dans l’ouest du pays.

Vague de chaleur au Canada

Les autorités médicales préviennent que le nombre de morts va continuer à augmenter si les conditions météorologiques se maintiennent. Les températures atteignent 50 degrés Celsius et le taux d’humidité augmente.

La gouverneur en chef de la Colombie-Britannique, sur la côte Pacifique du Canada, Lisa Lapointe, a expliqué que :

« depuis le début de la vague de chaleur à la fin de la semaine dernière, les services médico-légaux ont constaté une augmentation significative des décès soupçonnés d’avoir été provoqués par la chaleur extrême ».

Mme. Lapointe a précisé qu’au cours des quatre derniers jours, le nombre de décès était d’au moins environ 130 personnes, mais que du 25 au 28 juin, le nombre de personnes tuées a atteint 233. « Ce chiffre augmentera à mesure que les données continueront d’être mises à jour. »

Morts subites dues à la hausse des températures

La police de Vancouver indique qu’elle est intervenue dans plus de 65 cas de mort subite depuis le début de la vague de chaleur, soit le nombre le plus élevé dans la plus grande ville de la Colombie-Britannique depuis le dernier week-end de juillet.

La police demande aux citoyens de garder un œil sur les membres de leur famille et leurs voisins, en particulier les personnes âgées.

« Vancouver n’a jamais connu une chaleur pareille et, malheureusement, des dizaines de personnes en meurent », a déclaré le porte-parole de la police de Vancouver, le sergent Steve Addison, dans un communiqué.

Les conséquences dramatiques du « dôme de chaleur » se multiplient au Canada et dans le nord-ouest des Etats-Unis. Le village canadien de Lytton, où un record absolu de chaleur à l’échelle du pays a été recensé mardi 29 juin, a dû être totalement évacué mercredi soir du fait de violents incendies, a annoncé le maire Jan Polderman.

Lundi 28 juin, dans l’intérieur de la Colombie-Britannique, la température a atteint 47,9 degrés Celsius, un chiffre qui a battu le précédent record canadien de 46,6 degrés établi le week-end dernier dans la même région. Ces dernières heures, dans la ville de Lytton, une température de 49,6 degrés Celsius a été enregistrée.

Près de 500 morts en quelques jours

Le nord-ouest des Etats-Unis ont enregistré des records de chaleur ces derniers jours, avec un maximum de 46,1 °C lundi à Portland et de 49,6 °C à Lytton mardi. Plusieurs incendies étaient en cours mercredi au Canada.

« La canicule historique continue de pulvériser des records » et devrait durer jusqu’à la fin de la semaine, ont prévenu les services météorologiques canadiens. Au moins 486 personnes sont mortes subitement depuis vendredi en Colombie-Britannique, environ trois fois plus que la moyenne sur une telle période, selon les autorités.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media