×
google news

Pussy Riot : reprise du procès en appel à Moscou

Le procès en appel des trois membres du groupe Pussy Riot, qui avaient chanté une prière anti-Poutine dans une église orthodoxe de Moscou, a repris aujourd’hui.

Musiciennes des Pussy Riot

« Nous n’avons pas voulu offenser les croyants. Si cela a été le cas, nous nous en excusons. Notre action était politique. Je dois répondre de ce que j’ai fait moi-même » a déclaré Ekaterina Samoutsevitch, une des trois membres du groupe punk.

Nadejda Tolonnikova a de son côté précisé qu’elle était prête à s’excuser, mais pas à faire de repentir, car « ce serait reconnaître que notre action était antireligieuse, ce qui n’est pas le cas« .

Mme Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans, et Maria Alekhina, 24 ans, avaient été condamnées le 17 août dernier à deux ans de camp pour « hooliganisme » et pour « incitation à la haine religieuse« .

Une remise en liberté peu probable

Leur avocate Violetta Volkova a fait appel devant le tribunal de Moscou, mais les défenseurs des Pussy Riot estiment qu’il est peu probable qu’elles soient remises en liberté. « Nous n’avons pratiquement pas d’espoir que le jugement change. Le maximum sur lequel nous pouvons compter est une réduction de six mois de la peine » a-t-elle déclaré aux journalistes.

Les Pussy Riots ont reçu ces derniers mois des soutiens de nombreuses personnalités à travers la planète. Des chanteuses comme Madonna ou Björk ont ainsi lancé un appel au gouvernement de Poutine pour obtenir la libération des trois artistes au nom de la liberté d’expression.

L’opposante birmane et Prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi a également appelé le pouvoir russe à libérer les trois chanteuses.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media