×
google news

Mort de centaines de dauphins et de pélicans au Pérou

Interdiction de se rendre sur les plages et de consommer de la viande crue au Pérou après la mort mystérieuse de centaines de dauphins et de pélicans.

Interdiction de se rendre sur les plages et de consommer de la viande crue au Pérou après la mort mystérieuse de centaines de dauphins et de pélicans.
Le ministère de la Santé a lancé une « alerte sanitaire » recommandant à « la population à s’abstenir de se rendre sur les plages dans la région de Lima et du littoral au Nord du pays jusqu’à ce que soient connues les causes de la mort » de ces animaux.

Depuis près de deux semaines ce sont plus de 1500 pélicans qui ont été découverts morts sur les côtes du Pérou ainsi que 900 dauphins depuis le mois de janvier selon les chiffres donnés par le ministère de l’Agriculture.

« C’est incroyable que l’Institut de la mer (qui dépend du ministère de la Pêche) ne se prononce pas sur la mort massive de pélicans et de dauphins » s’est scandalisé Carlos Bocanegra, biologiste reconnu de l’université de Trujillo. « Je pense qu’on essaie de sauver certains intérêts » a-t-il déclaré faisant référence aux puissants lobbys de l’industrie de la pêche très influents au Pérou.

Le ministère de l’Environnement a rejeté toute implication de l’industrie de la pêche en écartant l’hypothèse de la surpêche et d’autre part il a également réfuté toute contamination de l’eau par les recherches pétrolifères.

Quant à Abraham Levy, expert en météorologie, il soulève l’éventualité d’un réchauffement des eaux du Pacifique, qui perturberait fortement l’écosystème marin. « Le réchauffement de la mer altère la chaîne alimentaire, qui est complexe et qui commence par le plancton pour se terminer avec les oiseaux marins d’un côté et les mammifères marins de l’autre » a-t-il dir.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media