×
google news

Les Inrocks sont divisés sur l’autobiographie d’Ibrahimovic

Devenu un best-seller en Suède, plus de 700 000 exemplaires vendus, Moi, Zlatan Ibrahimovic, sorti en France il y a quelques jours, suscite dans l’Hexagone un débat au sein de la presse française. dont celle des Inrockuptibles.

"Moi Zlatan", le livre de Zlatan Ibrahimovic

Sur ses terres, Zlatan Ibrahimovic a concouru pour le Goncourt suédois, mais l’attaquant du PSG n’a finalement pas obtenu le prix tant espéré.

Cette fois, c’est au sein des rédactions françaises que la question se pose : le meilleur buteur de la Ligue 1 peut-il récolter des prix et, cerise sur le gâteau, le Goncourt, le plus prestigieux de tous ? Chez les Inrockuptibles, le débat a été lancé, avec des réponses tout aussi étonnantes.

Pour les pro-Zlatan, « la façon dont la pensée de la star est retranscrite tout au long du livre semble fidèle à celle du personnage » et « son parler constitue un art », rien que ça. Dans le camp des optimistes, on ose même une comparaison osée avec le style d’écriture d’un éminent écrivain, Michel Houellebecq : « Outre un certain penchant pour les longs passages analysant la complexité des relations humaines, Ibrahimovic et Houellebecq ont un second point commun : leur obsession des marques. »

Mais c’était attendu, tout le monde n’est pas fan de la prose du footballeur suédois, en partie dû au fait que la personnalité de la star, qui peut agacer sur les terrains, se retrouve dans les pages de l’autobiographie. « L’égo, principale qualité du grand Zlatan, devient aussi régulièrement le premier de ses défauts. » Et il y a tout simplement les sceptiques, ceux qui considèrent que le livre d’un sportif n’a aucune place à prendre parmi les grandes œuvres littéraires. « Force est de constater la pauvreté et le manque d’audace du récit biographique (…) Si, balle au pied, le Suédois est bien un phénomène, sa vie loin des pelouses ne revêt que trop peu d’intérêt pour mériter les faveurs d’un long récit. » Interrogé par la rédaction des Inrocks, Frédéric Beigbeder, écrivain et critique littéraire, tente de résumer la pensée de tous en affirmant que « Zlatan devrait être rapidement transféré membre du jury du prix Goncourt. »

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media