×
google news

Nouveaux témoignages dans l’affaire de viol du gynécologue parisien

Ce gynécologue dirigeait le centre d’endométriose de l’hôpital Tenon à Paris jusqu’au 8 octobre, avant d’être démis de ses attributions après ces allégations.

Une enquête a été ouverte contre Emile Daraï

De nouvelles plaintes pour viols viennent de viser le gynécologue parisien Emile Darai, indique franceinfo vendredi 5 novembre à partir de plusieurs informations. Les trois poursuites intentées jeudi se cumulent aux trois autres déjà enregistrées contre le professeur.

Le gynécologue relevé de ses obligations

Ce gynécologue dirigeait le centre d’endométriose de l’hôpital Tenon à Paris jusqu’au 8 octobre, avant d’être démis de ses attributions après ces allégations. Une instruction mise en examen pour « viol par personne ayant autorité sur un mineur de plus de 15 ans » à son encontre avait été ouverte le 28 septembre, après le dépôt de plainte d’une jeune femme de 17 ans. Les enquêtes à ce sujet sont menées par la Brigade de protection des mineurs.

Le gynécologue fait l’objet d’une enquête interne

Le professeur Émile Darai a été déchargé de ses responsabilités de chef de service à l’hôpital Tenon le 8 octobre. L’annonce a été formulée par l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et Sorbonne Université, pour permettre à l’enquête interne sur les accusations de viols et d’abus portées contre lui de « se dérouler dans la plus grande sérénité ». Les résultats de cette enquête, dont le contenu était attendu fin octobre, restent méconnus.

Le gynécologue conteste ces accusations

Dans cette perspective, le professeur a la possibilité de continuer à exercer, en dépit du retrait de ses fonctions de chef de département et d’enseignant. Interrogé, Emile Daraï a indiqué : « Je récuse les faits et me remets aux conclusions de l’enquête conjointe de l’AP-HP et de Sorbonne Université »,

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media