×
google news

Miss Provence : un torrent d’abus antisémites sur les réseaux sociaux

Des représentants du gouvernement français et des groupes juifs ont condamné ces commentaires haineux à l’époque.

April Benayoum, qui a concouru pour le titre de Miss France en décembre

Un tribunal français a condamné plusieurs personnes à une amende pour avoir publié des commentaires haineux à l’encontre de miss Provence d’origine israélienne. Certains accusés auraient déclaré qu’ils étaient motivés par leur soutien aux Palestiniens.

Miss Provence : Sept personnes sont reconnues coupables

April Benayoum, qui a été couronnée Miss Provence et a terminé deuxième au concours Miss France en décembre, a été la cible d’une vague de haine antisémite en ligne. Ce phénomène est survenu après avoir révélé que sa mère est serbo-croate et que son père est israélo-italien.

Des représentants du gouvernement français et des groupes juifs ont condamné ces commentaires haineux à l’époque.

Trois hommes et quatre femmes ont été condamnés à des amendes comprises entre 300 € et 800 € pour avoir publié des tweets antisémites, et une personne a été acquittée, ont rapporté les médias français.

Des propos choquants

Selon BFM TV, un prévenu a écrit : « Miss Provence a perdu 1000 points pour son origine ». Un autre aurait exprimé sa colère que leur région soit représentée par une femme aux racines juives.

Un utilisateur des médias sociaux a posté une photo d’Adolf Hitler avec une légende qui disait : « Moi quand j’ai appris l’origine de Miss Provence. »

Des coupables de tous âges

Les accusés avaient entre 20 et 58 ans et venaient de différentes régions de France. Le site d’information La Provence a rapporté que certains d’entre eux ont fait valoir qu’ils portaient un « jugement politique » et qu’ils agissaient en soutien à la cause palestinienne.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media