×

Coronavirus, Edouard Philippe: « Nous rouvrait le lundi 11 mai »

Partager sur Facebook

Le Premier ministre français Edouard Philippe, lors de la conférence de presse sur la réouverture après le blocus, a annoncé le début de la phase 2.

Coronavirus Edouard Philippe
Coronavirus Edouard Philippe 11 mai

Coronavirus, le Premier ministre Edouard Philippe a entamé la conférence de presse sur la réouverture après le blocage annonçant le début de la phase 2 de l’urgence la semaine prochaine: « Le pays est divisé en deux. A Paris, les cas restent plus élevés que prévu. » L’Ile-de-France reste la zone rouge. Il rouvre 80-85% des écoles. Les frontières de l’UE fermées au moins jusqu’au 15 juin. « Le plan peut être lancé à partir du lundi 11 mai, c’est une bonne nouvelle. ».

Coronavirus, Edouard Philippe: réouverture le 11 mai

Par ces mots, le Premier ministre Français, Edouard Philippe, a entamé la conférence de presse sur la réouverture après le blocage annonçant le début de la phase 2 de l’urgence coronavirus la semaine prochaine. Français ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a annoncé les mesures pour l’école à partir du 11 mai: « Ils rouvriront 80-85% des écoles » dans le pays, en mesure d’accueillir « un million d’élèves avec 130.000 enseignants ». Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a déclaré que les frontières nationales de la France resteraient fermées aux partenaires européens « au moins jusqu’au 15 juin ».

Réouverture, le pays est divisé en deux

« Le pays est divisé en deux », a expliqué le Premier ministre Edouard Philippe annonçant le plan de réouverture, les cartes étant divisées en départements verts et rouges. Dans les départements rouges, la réouverture sera là, mais avec plus de prudence. Deux zones sont citées comme rouges, la région d’outre-mer de Mayotte et celle d’Ile-de-France, région parisienne, où l’épidémie a diminué « mais pas autant qu’espéré ». Dans ces départements, « ils ne rouvriront pas les collèges ».

Dans les « zones rouges » – a déclaré Philippe – il n’y aura pas de réouverture des collèges, parcs et jardins après le 11 mai. Ces régions se trouvent dans quatre régions : l’Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Bourgogne Franche-Comté et le Grand Est. Dans ces régions, «il n’y aura pas de verrouillage obligatoire pour les personnes vulnérables», mais seulement une invitation à la prudence maximale et de restreindre les déplacements. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a ajouté que les habitants d’Ile-de-France devraient continuer « autant que possible à poursuivre le télétravail, limitant les déplacements aux cas de besoins stricts ».

Paris, les cas restent plus élevés que prévu

« En Ile-de-France (région parisienne, ndlr), le nombre de cas reste plus élevé que prévu », a déclaré M. Philippe. « La situation en Ile-de-France exige la plus grande vigilance », a fait écho le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Edouard Philippe: « Prêt à effectuer des tests massifs »

La France est « prête » à effectuer des « tests massifs » pour détecter d’éventuels cas de coronavirus, a déclaré M. Philippe, ajoutant que les personnes vulnérables les plus exposées à l’infection par Covid-19 ne seront pas liées à un « confinement obligatoire » mais « par des règles de prudence très strictes ».


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts:

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.