×
google news

Ukraine, la Russie annonce la fin des exercices et le retrait de l’armée

Le ministère russe de la Défense a annoncé dans une vidéo la fin des exercices en Crimée et le retrait de l'armée.

Ukraine, la Russie annonce la fin des exercices et le retrait de l'armée

La Russie a annoncé la fin des exercices en Crimée, à la frontière avec l’Ukraine, et le retour des soldats dans leurs garnisons. Le ministère russe de la défense a annoncé dans une vidéo la fin des exercices en Crimée et le retrait de l’armée.

L’Ukraine et la Russie ont annoncé la fin des exercices en Crimée

La Russie a annoncé la fin des exercices en Crimée, à la frontière avec l’Ukraine, et le retour des soldats dans leurs garnisons.

Le premier retrait a eu lieu hier, à la veille des visites de négociation des dirigeants européens à Moscou.

Reuters explique que le ministère russe de la Défense a partagé une vidéo montrant une colonne de chars quittant la Crimée après des exercices. Selon l’agence de presse Ria Novosti, des chars armés, des véhicules de combat et des supports d’artillerie ont été chargés sur des plateformes ferroviaires dans des stations de chargement.

Les troupes et leur équipement retourneront aux points de déploiement permanents des unités militaires.

Ukraine-Russie, Chizhov : « Il n’y aura pas d’attaque ce mercredi »

Vladimir Chizhov, envoyé russe auprès de l’UE, a expliqué au journal allemand Die Welt qu’il n’y aura pas d’attaque pour le moment. « Je peux vous assurer qu’il n’y aura pas d’attaque ce mercredi et qu’il n’y aura pas non plus d’escalade la semaine prochaine, ni la semaine suivante, ni le mois prochain », a-t-il déclaré.

« Les guerres en Europe commencent rarement le mercredi« , a-t-il ajouté ironiquement, écartant l’hypothèse d’une invasion avancée par les États-Unis entre le 16 et le 17 février.

Le Royaume-Uni a fait savoir qu’il n’avait vu aucune preuve du retrait des troupes russes, malgré cette annonce. « Tant que nous ne verrons pas une désescalade adéquate, nous devrions tous être prudents quant à la direction prise par le Kremlin« , a expliqué Ben Wallace, le ministre britannique de la Défense.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media