×
google news

Covid et Noël, OMS : « Un événement annulé vaut mieux qu’une vie annulée »

L'OMS appelle à la prudence et demande aux citoyens de faire le sacrifice de limiter les rassemblements et les fêtes pendant les vacances de Noël.

Covid et Noël, OMS : "Un événement annulé vaut mieux qu'une vie annulée"

Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exhorté les citoyens à passer les fêtes de Noël en toute sécurité, même en renonçant à certains projets pour protéger leur santé, alors que la variante Omicron se répand dans le monde entier : « Un événement annulé vaut mieux qu’une vie annulée. »

Covid et Noël, OMS : « Un événement annulé vaut mieux qu’une vie annulée »

L’expert a tiré la sonnette d’alarme : la nouvelle variante, détectée pour la première fois en Afrique du Sud en novembre, a été classée comme préoccupante. « Nous constatons qu’elle se propage de manière significative et plus rapide » que la version dominante précédente, Delta, et « il serait imprudent de conclure, à partir des premiers éléments dont nous disposons, qu’Omicron est une variante plus légère en termes d’évolution de la maladie », a-t-il expliqué.

Conscient que chacun souhaite passer du temps avec ses amis et sa famille et revenir à la normale, M. Ghebreyesus a toutefois appelé les citoyens et les responsables politiques à prendre des décisions difficiles pour protéger les gens, notamment en annulant ou en reportant des événements pour les fêtes de Noël. « Mieux vaut annuler maintenant et célébrer plus tard que célébrer maintenant et faire son deuil plus tard », a-t-il ajouté. La pandémie, a-t-il souligné, pourrait prendre fin en 2022 si 70 % de la population de chaque pays du monde était vaccinée d’ici le milieu de l’année prochaine.

L’OMS pour Noël : les événements sont annulés dans de nombreuses villes

Entre-temps, certains États ont déjà pris des mesures pour introduire des restrictions afin d’empêcher la propagation du virus pendant les vacances. Les restrictions sont de nouveau en place dans de nombreux pays européens, tandis qu’aux États-Unis, où la variante Omicron est responsable de 73 % des nouvelles infections, de nombreuses villes annulent les événements prévus, notamment pour le réveillon du Nouvel An.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media