×
google news

Le festival de Yulin 2021 en Chine : ce qu’il est et la dénonciation des défenseurs des animaux

Le festival de Yulin 2021 en Chine : de quoi s'agit-il et quelle est la protestation des défenseurs des animaux ? Plus de dix mille chiens et chats tués et mangés de façon barbare.

Le festival Yulin 2021 démarre le 21 juin, en Chine, l’enfer sur terre avec lequel le pays oriental déclenche la protestation des défenseurs des animaux et l’horreur de toute une planète. Pendant dix jours, dix mille chiens et chats seront torturés et tués de manière atroce, enfermés dans des cages et des dizaines et transportés sur des milliers de kilomètres jusqu’à la plus abjecte des destinations finales : les estomacs de Chinois et pas seulement.

Les protestations des défenseurs des droits des animaux du monde entier n’ont rien donné jusqu’à présent, pas même la pandémie, puisque l’année dernière, l’événement n’a été que temporairement calmé.

Le festival de Yulin 2021 débute aujourd’hui en Chine : la tradition de l’horreur

La coutume et les éclaboussures habiteront encore Yulin selon la tradition aberrante de donner le coup d’envoi du festival, le jour du solstice d’été.

Et les yeux effrayés de ces animaux derrière les barreaux ne mettront pas de pitié dans le cœur de leurs bourreaux, seulement de la force dans les bras qui feront vibrer les bâtons sur leurs têtes glapissantes. Et le fait que, juste derrière les marchés humides chinois, il y ait le spectre des immenses difficultés que nous, sur la planète Terre, avons traversées et traversons avec le covid n’arrête pas ce sale caractère sacré.

Sacralité hypocrite d’une tradition qui se met lâchement à l’abri derrière le mobile de la spécificité culturelle.

Festival de Yulin 2021, le gouvernement immobile et complice

Le gouvernement de Pékin a dressé ses habituelles pancartes, car elles invoquent le sophisme de la règle mais font un clin d’œil à la bienveillance de l’habitude ; en Chine, vous allez en prison et peut-être mourir si vous défiez le pouvoir, mais si vous faites du ragoût avec un ami à quatre pattes, vous risquez tout au plus une sanction. La nouvelle règle stipule toutefois que les chiens et les chats ne peuvent plus être consommés car ils sont passés du statut de « bétail » à celui d' »animaux de compagnie ».

Alors tout va bien et l’horreur a été refaite ? Non, parce que les marchés humides et les mangeurs de chiens et de chats en Chine sont toujours là, il y en a beaucoup.

Le festival de Yulin 2021 : une affaire qui dure toute l’année

Martina Pluda, représentante italienne de Humane Society International, explique : « Le commerce de viande de chien à Yulin a lieu toute l’année. L’année dernière, pendant la pandémie, nos groupes partenaires chinois ont observé que le commerce était à ce que nous appellerions probablement un niveau historiquement bas, ce qui était prévisible. Cette année, à Yulin, les mêmes partenaires nous signalent que le commerce s’est légèrement redressé par rapport à l’année de la pandémie, ce qui n’est pas surprenant. » Ce qui est surprenant, c’est que l’horreur continue. Parce que si pour augmenter votre virilité vous piquez et brûlez vif ceux qui vous ont léché la main vous ne connaissez pas la différence entre virilité et humanité. Et on meurt avec ce qu’on mange. »

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bertrand
24 juin 2021 11 h 10 min

Les Chinois, sont la honte de l’humanité, qui est loin d’être belle… Les Arabes, et les occidentaux ne valent pas mieux. Mais les Chinois tuent de façon sadique : au chalumeau, à l’eau bouillante… (comme nous pour les écrevisses…) ils disent que si l’animal a souffert, sa viande est meilleure. Ce sont vraiment des salauds finis. Nous dans les abattoirs, on égorge, et on éventre avant la mort de l’animal… On ne vaut pas mieux… Vivement notre disparition. Tout ira mieux mieux quand les humains auront disparu, survivront les insectes… et les animaux qui ne craignent pas les radiations des… Lire la suite »


Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media