×
google news

L’OMS déclare la fin de la flambée d’Ebola en Guinée

L'OMS a déclaré que la deuxième épidémie de virus Ebola qui a frappé la République de Guinée est terminée.

Dans un communiqué officiel, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que la deuxième épidémie de virus Ebola qui a frappé la République de Guinée a pris fin. La première épidémie avait touché la Guinée entre 2014 et 2016.

Après des mois d’appréhension due au retour de la maladie, le pays d’Afrique occidentale peut enfin pousser un soupir de soulagement.

Flambée d’Ebola en Guinée, nouvelle vague déclarée le 14 février

« J’ai l’honneur de prendre la parole en ce jour de déclaration de la fin de la maladie à virus Ebola en Guinée« , a déclaré Alfred Ki-Zerbo, fonctionnaire de l’OMS, lors d’une cérémonie à Nzérékoré, une ville située dans le sud-est du pays, près de la frontière avec le Liberia, la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire.

C’est ici que le virus a été détecté à la fin du mois de janvier 2021, après qu’un certain nombre de patients ont présenté les symptômes qui caractérisent la maladie. Le 14 février, les autorités guinéennes avaient déclaré le début de la nouvelle épidémie.

Epidémie d’Ebola en Guinée, 12 morts lors de la deuxième vague

Heureusement, grâce à l’expérience acquise lors de la première épidémie, celle de 2014-2016, la nouvelle vague d’Ebola a été vaincue en peu de temps. Selon l’OMS, 16 cas certains et 7 cas probables ont été identifiés dans cette deuxième flambée. 11 patients ont survécu, tandis que 12 ont perdu la vie.

Avant l’annonce officielle de la fin de la deuxième flambée, le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a félicité la Guinée et les agents de santé du pays pour avoir contribué à contenir l’infection. Grâce aux vaccins, la Guinée a pu venir à bout de l’épidémie en quatre mois seulement et l’empêcher de se propager hors de ses frontières. En fait, le directeur général de l’OMS a déclaré qu’environ 11 000 personnes ont été vaccinées contre Ebola.

L’épidémie d’Ebola en Guinée, plus de 11 300 victimes entre 2014 et 2016

La première épidémie d’Ebola, celle de 2014-2016, avait durement touché la Guinée. Partie des forêts du pays, cette fièvre hémorragique s’était également propagée au Liberia et à la Sierra Leone, faisant plus de 11 300 victimes, dont un peu plus de 2 500 en Guinée même. L’épidémie d’Ebola de 2014-2016 est la pire au monde depuis que le virus a été identifié en 1976. La maladie causée par le virus Ebola est une infection virale aiguë et peut affecter les humains ainsi que certains types d’animaux.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media