×

Massacre de liqueur de noix de coco aux Philippines : 8 morts

Partager sur Facebook

Au moins 8 personnes sont mortes et 300 autres ont été hospitalisées pour empoisonnement aux Philippines à cause d'une liqueur de noix de coco.

liqueur coco Philippines
liqueur coco Philippines

Une liqueur de noix de coco tueuse a tué 8 personnes à Rizal, aux Philippines. L’Iambanog (c’est le nom du produit) contient des quantités excessives de méthanol, selon les sources locales. L’intoxication a entraîné l’hospitalisation de 300 autres personnes, qui se sont plaintes de vertiges et de fortes douleurs à l’estomac.

Le massacre de la liqueur de noix de coco

Huit personnes sont mortes et plus de 300 ont été hospitalisées aux Philippines pendant la période de Noël. La cause de ces maladies semble avoir été trouvée dans une liqueur de noix de coco mortelle appelée « Iambanog » : la boisson, pour autant que nous le sachions, contient une quantité excessive de méthanol qui se serait avérée mortelle pour beaucoup.

Toutes les victimes auraient en effet acheté la boisson dans le même magasin, avec un taux d’alcool de 40 %. Après l’avoir bu, cependant, tout le monde se plaignait de fortes douleurs d’estomac et d’étourdissements.

Plus de 300 hospitalisations

Huit personnes ont déjà perdu la vie et des centaines sont à l’hôpital pour avoir bu de la liqueur de coco : certaines de ces personnes hospitalisées seraient dans un état si critique que les autorités avertissent que le nombre de victimes pourrait augmenter.

 » Nous avons demandé à beaucoup de nos médecins en congé de revenir de vacances et de travail pour s’occuper des patients « , a déclaré le porte-parole de l’Hôpital général des Philippines à Manille.

Enquêtes en cours

Le propriétaire de la distillerie où la liqueur de coco a été achetée s’est mis à la disposition des autorités et s’est dit prêt à coopérer à l’enquête. Le gouvernement, quant à lui, a imposé une interdiction immédiate de la vente de cette boisson très recherchée pendant la période de Noël. L’an dernier, jusqu’à 21 personnes sont mortes d’un empoisonnement au méthanol provenant de boissons distillées illégalement.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts:

Leggi anche