×
google news

Evo Morales : la France s’excuse auprès de la Bolivie

Alors qu’Evo Morales est finalement arrivé à l’aéroport de La Paz cette nuit après avoir été dans l’obligation d’atterrir en urgence en Autriche, la France a présenté ses excuses auprès du pays pour avoir interdit le survol de son territoire par le président de la Bolivie.

Eva Morales, président de Bolivie

L’avion du président bolivien Evo Morales avait en effet été obligé d’atterrir mercredi en urgence en Autriche après s’être vu refuser du survol de plusieurs pays européens, dont la France.

Le président bolivien devait faire une escale pour des raisons techniques, mais quatre pays européens (France, Portugal, Espagne et Italie) avaient refusé d’ouvrir leur espace aérien pensant que l’ancien agent de la NSA, Edward Snowden, se trouvait à bord. Cette interdiction de survol , sachant que le plan de vol avait été préalablement approuvé, est sans précédent.

Les réactions en Amérique du Sud ont été très virulentes avec de multiples manifestations dans plusieurs pays, dont devant l’ambassade de France de Bolivie où les manifestants scandaient : « France, fasciste, hors de Bolivie ! », « France, l’Indien [Evo Morales] est le sauveur du monde ! ».

Le Parlement bolivien devrait très prochainement demander l’expulsion des ambassadeurs de France, du Portugal et d’Italie.

« Le ministre des Affaires étrangères [Laurent Fabius] a téléphoné à son homologue bolivien pour lui faire part des regrets de la France suite au contretemps occasionné pour le président Morales par les retards dans la confirmation de l’autorisation de survol du territoire par l’avion du président« , a fait savoir le Quai d’Orsay.

De son côté, le président Hollande a déclaré qu' »il y avait des infos contradictoires sur les passagers qui étaient à bord« . « Dès lors que j’ai su que c’était l’avion du président bolivien, j’ai donné immédiatement l’autorisation de survol » du territoire français », a-t-il précisé.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Laurent Gire
4 juillet 2013 21 h 24 min

Franchement. Il y a pas un probleme là ?

[email protected] senegalaise
8 juillet 2013 14 h 08 min

PFFFt n’importe quoi.
J’imagine la colère de la population bolivienne et c’est tout à fait légitime.
Imaginer un peu comment les français se sentiraient de se voir refuser le survol des Etats Unis. Scandale lol


Contacts:

Lire aussi

Contents.media