×
google news

Costa Concordia : un naufrage à un million d’euros

Plus d’un an après le naufrage du Costa Concordia en Toscane, le propriétaire du paquebot a pris acte d’une condamnation d’un million d’euros, a indiqué le parquet de Grosseto.

Costa Concordia

Le 13 janvier 2012, le naufrage du Costa Concordia faisait 32 morts sur l’île de Giglio.

Quinze mois plus tard, le parquet de Grosseto a annoncé la fin d’une procédure suite à une négociation avec la compagnie Costa Croisières, propriétaire du célèbre paquebot échoué au large de la Toscane.

En effet, cette dernière se voit dans l’obligation de s’acquitter d’une amende d’un million d’euros, s’évitant ainsi un procès au pénal.

En revanche, le commandant Francesco Schettino et quatre membres de l’équipage du Costa Concordia sont toujours sous le coup d’une procédure pénale.

Le Collectif de défense ne comprend pas

Sur ce dernier point, une audience préliminaire doit débuter lundi prochain au tribunal de Grosseto, ce qui pourrait avoir comme conséquence d’envoyer en justice les cinq personnes incriminées.

Interrogé sur cet arrangement entre le parquet et Costa Croisières, Anne Decré, présidente du Collectif des naufragés français du Concordia, ne digère pas la décision prise : « Ça veut dire que moyennant monnaie, Costa se lave de l’histoire, elle achète son innocence. Tout serait achetable, donc ? »

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
22 mai 2013 12 h 08 min

« S’acquitter pour s’éviter un procès pénale » ON EST OU là? AU Marché peut être.? non mais c’est pas possible il ne s’agit pas de « 32 poires piétinés et pour lesquelles il faut rembourser le propriétaire » nous sommes sur un cas de morts, mort de personnes, quand même. Une amande de 30 millions ne suffirait pas a les ramener ni a apaiser la souffrance de leurs familles. La justice doit réagir sinon s’est bien parti pour l’anarchie (en tout cas pour les plus riches car ceux qui n’ont pas les moyens eux on sait comment il serait traités dans des cas… Lire la suite »


Contacts:

Lire aussi

Contents.media