×
google news

Corée du Nord : Kim Jong-un place ses fusées en état d’alerte

Selon l’agence de presse nord-coréenne KCNA a annoncé que le dirigeant Kim Jong-un avait donné l’ordre de placer en état d’alerte les fusées stratégiques du pays, après le survol du territoire par des bombardiers américains.

Bombardier américain furtif Northrop B2

Le dictateur nord-coréen a estimé qu’il était temps « de régler les comptes avec les impérialistes américains, étant donné la situation actuelle« .

« Il a finalement signé un ordre sur les préparatifs techniques des fusées stratégiques de l’armée populaire, ordonnant qu’elles soient placées en alerte afin d’être en mesure de frapper à n’importe quel moment le continent américain, les bases militaires américaines sur les théâtres d’opérations dans le Pacifique, notamment Hawaï et Guam, et les bases en Corée du Sud« , précise l’agence KCNA.

« L’ordre, diffusé lors d’une réunion d’urgence pendant la nuit avec les hauts commandants de l’armée, répond aux vols des B-2, capables de transporter des armes nucléaires, lors des manoeuvres conjointes américano-sud-coréennes qui se déroulent actuellement« , a déclaré Kim Jong-un dans un communiqué relayé par l’agence de presse officielle.

Les américains bombent le torse

D’après l’agence de presse sud-coréenne, qui cite une source militaire anonyme, « une nette hausse » de mouvements de troupes et de véhicules a été observée sur les sites de lancement de missiles stratégiques sur le territoire nord-coréen. Mardi déjà, la Corée du Nord annonçait avoir placer ses militaires en ordre de bataille et qu’elle se préparait à d’éventuelles ripostes en cas de menaces américaines.

Hier, deux bombardiers américains B2 en provenance du Missouri aux Etats-Unis ont survolé la Corée du Nord pour un exercice militaire de 10 500 kilomètres. Cette démonstration de force des USA a provoqué la colère des dirigeants nord-coréens.

« Les Nord-Coréens doivent comprendre que ce qu’ils font est très dangereux« , a déclaré le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel. « Nous devons dire clairement que nous prenons très au sérieux les provocations de la Corée du Nord et que nous y répondrons« .

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media