×
google news

Pass sanitaire: Macron se défend, ce n’est pas une «dictature»

Le Président Emmanuel Macron jeudi se défend des critiques sur le pass sanitaire et les nouvelles mesures.

Harcèlement scolaire: Macron annonce mesures pour le enrayer

Le Président Emmanuel Macron jeudi se défend des critiques sur le pass sanitaire et les nouvelles mesures: «Non une dictature, ça n’est pas ça». Il ne cite personne, mais il dénonce le cynisme politique de certains.

Pass sanitaire: Macron se défend, ce n’est pas une «dictature»

Après les décisions prises en raison des nouveaux cas de Covid-19 causés par les variants, Macron est sous le feu des critiques.

En fait, le Président a décidé de rende obligatoires le pass sanitaire pour entrer dans certains lieux, la vaccination ou les tests anti-Covid obligatoires pour se rendre au théâtre, au restaurant, ou encore voyager.

Pour cela, plusieurs personnalités politiques ont qualifié ces mesures comme une «dictature».

Il y a quand même un grand nombre de personnes qui ont choisi de se vacciner, avec un record absolu de rendez-vous réservés après l’annonce de Macron.

Le discours du Président

Après l’arrivée de la 18e étape du Tour de France à Luz-Ardiden (Hautes-Pyrénées), Macron a parlé devant la presse. «On a des gens aujourd’hui qui, avec beaucoup de cynisme politique, utilisent la peur de certains ou la confusion qui peut naître sur certains sujets, les fausses informations qui sont véhiculées, pour en faire un projet politique».

En plus, il a dit «Je pense que ce cynisme doit être âprement combattu parce qu’il fait courir des risques au pays».

«Non une dictature, ça n’est pas ça», a-t-il affirmé. «C’est pas un endroit où toutes vos libertés sont maintenues, où on a maintenu tout le cycle électoral, (…), où vous pouvez exercer de vos droits, où on rembourse tous vos tests, où le vaccin est gratuit, (…) ça s’appelle pas une dictature, je pense que les mots ont un sens».

En outre, il dit que «Il y a des oppositions qui existent, que je comprends tout à fait, que je respecte, (…) mais quand on a les armes, on ne peut pas décider délibérément de ne pas les utiliser contre ce virus ».

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media