×
google news

Quand les artistes célèbrent Francis Lai

Un petit compositeur qui naquit sur les collines de Nice avant de triompher sur celles d’Hollywood : Francis Lai.

Quand les artistes célèbrent Francis Lai

Qu’est-ce qui pouvait réunir le chanteur-compositeur Calogero, la récente gagnante de The Voice All Stars sur TF1 : Anne Sila, la comédienne Elsa Zylberstein ou encore l’incontournable interprète de « Une femme avec toi » Nicole Croisille et bien d’autres artistes parmi lesquels des artistes américains ou japonais ? Un petit compositeur qui naquit sur les collines de Nice avant de triompher sur celles d’Hollywood : Francis Lai.

Quand les artistes célèbrent Francis Lai

Le 5 novembre 2021, presque trois années après sa disparition, les Éditions 23 avaient décidé de rendre hommage à leur fondateur et compositeur vedette avec un spectacle d’une émotion incroyable concocté Thierry Wolf (qui gère les enregistrements du génial compositeur depuis trente ans) avec l’aide active de la famille du compositeur, au complet dans la grande salle de 2800 places du Grand Rex, pour commémorer celui qui débuta avec Édith Piaf avant de devenir l’un des plus grands compositeurs de musiques de films au monde.

Si beaucoup ignorent que Francis Lai a longtemps était l’artiste français ayant vendu le plus de disques sur la planète, tous connaissent immanquablement nombre de ses œuvres que l’on fredonne ainsi sur tous les continents… « Un homme et une femme », « La bicyclette », « Les étoiles du cinéma » ou encore « Love Story » qui lui valut un oscar à Hollywood en 1971 !

Le tout Paris était réuni autour du réalisateur Claude Lelouch qui monta sur scène pour célébrer son complice d’une vie. Les musiciens charmèrent les spectateurs de cette sublime salle à la fois de cinéma et de spectacle dans laquelle il ne restait que quelques sièges vides (c’est-à-dire que plus de 2500 personnes s’étaient déplacées pour l’occasion).

immagine in text 148x225

On découvrait Irène Roussel reprenant un titre composé pour Mireille Mathieu malheureusement absente de la soirée, puis Katia Plachez pour une chanson enfantine (Francis Lai composa aussi pour les enfants et notamment la délicieuse série TV des années 60 « La Maison de Toutou » ou encore les films et comédies musicales « J’ai rencontré le Père Noël » avec Karen Cheryl ou « Sirella » avec Muriel Hermine). Puis vint la sublime Lexie Kendrick, arrivant de son Alabama natal pour interpréter la chanson de « Bilitis » suivie de la japonaise Reina Kitada et son violon hypnotique et une incroyable version de « Love Story » avec sa consœur des French Mademoiselles (duo de charme franco-américain). Elles laissèrent la scène à Anne Sila qui fit trembler de bonheur le Grand Rex avant que Calogero et enfin Nicole Croisille ne viennent donner de la voix, entourés de musiciens exceptionnels dirigés par le pianiste Jacky Delance et ses musiciens aux sons puissants et harmonieux comme un symphonique.

Mentionnons aussi l’accordéoniste, instrument de prédilection du compositeur, tenu ce soir-là par le complice de toujours de Charles Trenet : Jacques Ferchit. Sans oublier les synthés de Philippe Hékimian qui nous permirent de retrouver tous les sons originaux concoctés par Francis Lai durant son immense carrière.

Le public ne voulait plus laisser partir ces musiciens et artistes qui revinrent un à un sur scène pour saluer à la fin le portrait géant de Francis Lai. Projeté en arrière-scène dans une chorégraphie parfaite et un spectacle plein de douceur et d’émotion qui permit de rendre également un hommage à Jean-Paul Belmondo ou Robert Hossein, qui croisèrent aussi la route du génialissime compositeur niçois dont nous continuons à chantonner les musiques une fois le concert terminer et jusqu’au bout de la nuit.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media