×
google news

COVID-19 : vaccination ou non des enfants âgés de 5 à 11 ans ?

« Nous savons que des millions de parents veulent vacciner leurs enfants », a déclaré dans un communiqué Rochelle Walensky, la directrice des CDC.

COVID-19 : vaccination ou non des enfants âgés de 5 à 11 ans ?

Aux Etats-Unis, la vaccination contre le Covid-19 a été autorisée pour les enfants âgés de 5 à 11 ans. En Europe, le verdict de l’EMA est attendu pour la mi-décembre.

COVID-19 : la situation se détériore à nouveau

La situation vaccinale en France est bonne : 90% de la population adulte a reçu au moins une dose, tandis que 88% de la population majeure avait un schéma vaccinal complet.

Malgré cela, les chiffres de la pandémie augmentent à nouveau.

Au cours des dernières 24 heures, 75 autres personnes sont mortes. En outre, 6 680 personnes souffrant de Covid-19 ont été hospitalisées, dont 1 091 personnes en soins critiques, selon Santé publique France.

« C’est dans l’ouest de la France que le virus maintenant circule le plus » a declaré le chef du service des maladies infectieuses de la Pitié-Salpêtrière, sur BFMTV.

En raison de cette situation, le gouvernement considère étendre le rappel de la troisième dose de vaccin non seulement aux personnes âgées et vulnérables, mais à l’ensemble de la population.

« Il faut absolument que les personnes à risques fassent une troisième injection », a déclaré le professeur Éric Caumes, un célèbre infectiologue français.

Et dans le reste de l’Europe ?

Dans le reste de l’Europe, la situation se dégrade aussi.

En Russie, le nombre de décès et de cas positifs quotidiens augmente, atteignant des niveaux inchangés depuis le début de la crise. La raison en est certainement aussi le faible nombre de personnes vaccinées : environ 4 habitants sur 10.

Le gouvernement s’est déclaré « sérieusement préoccupé » par la situation mais refuse d’imposer un nouveau confinement strict.

La situation est également grave en Allemagne. Le ministre de la Santé Jens Spahn a appelé à un renforcement des mesures pour endiguer la résurgence des cas de Covid dans le pays.

On parle d’une pandémie « massive » des non-vaccinés:

« Nous connaissons actuellement une pandémie essentiellement des non-vaccinés et elle est massive » à affirmer Spahn, en soulignant la suroccupation imminente des unités de soins intensifs.

Verdict de l’EMA sur la vaccination des enfants à la mi-décembre

Dans cette situation d’augmentation des cas, la vaccination des enfants de moins de 12 ans est un sujet brûlant.

À la mi-décembre, l’EMA (Agence européenne des médicaments) rendra son verdict sur la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans en Europe avec le vaccin de Pfizer. Quant à Moderna, il est censé envoyer toutes ses données « durant la troisième semaine de novembre » et une décision ne devrait pas être prise avant début 2022.

Cependant, tout le monde n’est pas favorable à un éventuel verdict positif :

« Nous n’avons pas assez de recul sur la vaccination des jeunes enfants » a indiqué Éric Caumes.

États-Unis : 28 millions d’enfants éligibles pour le vaccin

Les États-Unis, toutefois, ont un point de vue différent :

Il Centers for Disease Control and Prevention (CDC) a officiellement recommandé les injections pour cette tranche d’âge le mardi 2 novembre, après l’approbation à la fin de la semaine dernière par la U.S. Drug Administration (FDA).

Environ 28 millions d’enfants âgés de 5 à 11 ans peuvent maintenant recevoir le vaccin Covid-19 de Pfizer-BioNTech aux États-Unis. Il s’agit d’une nouvelle phase de la campagne de vaccination qui était très attendue.

Le vaccin sera administré en deux injections, à trois semaines d’intervalle. Le dosage a été ajusté à 10 microgrammes par injection, contre 30 microgrammes dans les groupes plus anciens.

Un « tournant » dans la lutte contre la pandémie

« Nous savons que des millions de parents veulent vacciner leurs enfants », a déclaré dans un communiqué Rochelle Walensky, la directrice des CDC.

En outre, le gouvernement s’était déjà préparé à cette décision en achetant et en commençant à envoyer à tous les États des doses suffisantes pour vacciner les enfants de cette tranche d’âge.

Le président américain Joe Biden a immédiatement salué un « tournant » dans la lutte contre la pandémie. « Cela permettra aux parents de mettre fin à des mois d’inquiétude et réduira la transmission du virus par les enfants », s’est-il félicité.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media