×
google news

Pilule anti-Covid Molnupiravir, dont l’utilisation est approuvée par la FDA américaine

Le molnupiravir, la pilule qui réduit le risque d'hospitalisation et de décès dû au Covid, arrive : autorisation est approuvée par la FDA américaine

Pilule anti-Covid Molnupiravir, dont l'utilisation est approuvée par la FDA américaine

La société pharmaceutique Merck & Co a annoncé qu’elle avait demandé à la FDA américaine l’autorisation d’utiliser le nouveau médicament anti-covid antiviral Molnupiravir. Il s’agit de la première pilule contre Covid-19, qui est encore en phase d’essai et qui, si elle est approuvée, pourrait être administrée aux adultes risquant de développer les pires symptômes du virus.

Pilule anti-Covid Molnupiravir, dont l’utilisation est approuvée par la FDA américaine

La réponse de la Food and Drug Administration, l’organisme gouvernemental américain chargé de réglementer les produits alimentaires et pharmaceutiques, pourrait intervenir dans les prochaines semaines.

La double lutte contre la pandémie : traitement et prévention

Le 1er octobre, le géant pharmaceutique américain a publié des données préliminaires sur la sécurité et l’efficacité de sa pilule anti-Covid, montrant que le médicament peut réduire le risque d’hospitalisation ou de décès d’environ 50 % chez les patients infectés par le Covid-19. Merck et son partenaire Ridgeback Biotherapeutic ont expliqué qu’ils ont demandé à l’agence d’approuver l’utilisation d’urgence de la pilule pour les adultes Covid-positifs qui développent des symptômes graves de la maladie ou risquent d’être hospitalisés.

Et c’est là tout l’enjeu de son utilisation :

Avec l’approbation de la pilule antivirale par la Fda, les gens pourraient se soigner chez eux et réduire leurs symptômes Covid, ce qui allégerait la charge de travail des hôpitaux américains et contribuerait à enrayer les épidémies dans les pays plus pauvres dont les systèmes de santé sont faibles. La pandémie serait combattue par deux voies :

  • Le traitement, par le biais de médicaments
  • La prévention, principalement par les vaccinations.

Deux autres pilules anti-Covid sont à l’essai

La pilule de molnupiravir n’est pas la seule à être proche de l’approbation. Parmi les pilules testées figurent l’AT-527 d’Atea Pharmaceuticals et Roche et le PF-07321332 de Pfizer, qui ont tous la capacité d’inhiber la réplication virale ; ce n’est pas un hasard s’ils sont conçus à la fois pour les patients Covid en phase précoce d’infection (avec un résultat positif dès le prélèvement oro-rhino-pharyngé), et pour ceux qui ont été exposés au virus, comme les membres d’une famille dans laquelle il y a une ou plusieurs personnes infectées ou peut-être les camarades de classe d’un élève positif.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media