×
google news

Vaccination : 35 Français tirés au sort pour se prononcer sur la stratégie

Des Français seront régulièrement invités à se prononcer sur la campagne de vaccination en France contre le Covid-19.

vaccination tirés au sort
vaccination tirés au sort

Le Conseil économique, social et environnemental a annoncé ce dimanche 3 janvier que il y aura35 français tirés au sort qui seront membres du futur « collectif de citoyens ». Ils seront chargé de se prononcer sur la stratégie de la vaccination française contre le coronavirus débutera ce lundi.

Le panel formé respectera des critères d’âge, de genre, de région de résidence, de niveau de diplôme, de catégorie socioprofessionnelle et de type de domicile.

Les tirés au sort devront respecter des critères

C’était une promesse d’Emmanuel Macron. Lors de son allocution du 24 novembre, le chef de l’État avait indiqué qu’un «collectif de citoyens»serait «mis en place pour associer plus largement la population» à la campagne de vaccination contre le Covid-19. À partir de ce lundi, un tirage au sort de 35 Français va ainsi commencer pour constituer ce fameux collectif.

Ces citoyens devront être représentatifs de la société. Donc dépeindre toutes les opinions des Français sur le vaccin, des plus méfiants aux plus convaincus. Le tirage au sort sera aussi guidé par des critères d’âge, de genre, de région, de niveau de diplôme, des catégories socioprofessionnelles, des types d’habitation.

Gabriel Attal sur la strategie de vaccination

Par ailleurs interrogé sur la lenteur de la campagne de vaccination contre le Covid-19, Gabriel Attal défend l’executif : « On ne juge pas le succès d’une campagne vaccinale de six mois au bout de sept jours ».

La France « a le même nombre de doses que nos voisins, mais on a choisi un chemin différent. Le choix de protéger d’abord les populations les plus à risque, pour lesquelles il y a davantage de logistique et de précautions à prendre, conduisait à un démarrage forcément progressif. Nous l’assumons mais, comme l’a dit le président de la République, cela ne peut pas justifier des délais inutiles », a-t-il expliqué.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media