×
google news

Coronavirus, l’OMS admet : « La transmission aérienne est possible »

Partager sur Facebook

Selon l’OMS, l’alerte lancée par les experts, dans une longue lettre, est correcte : "Le Coronavirus peut se transmettre même par voie aérienne".

Coronavirus OMS transmission
Coronavirus OMS transmission aérienne

À quelques jours de la publication de la lettre des experts – par laquelle on dénonçait la transmission du Coronavirus par voie aérienne – l’OMS revoit sa position et admet que cela peut être vrai. Bien que, selon Genève, la théorie n’est pas encore étayée par des études scientifiques validées.

Et alors que l’on tire la sonnette d’alarme sur le pic présumé de contagion de Covid encore à atteindre, l’Organisation Mondiale de la Santé élève le niveau d’alerte et invite les citoyens à respecter toutes les pratiques anti-Coronavirus.

Coronavirus, l’OMS sur la transmission aérienne

Parlant à la conférence de presse à Genève pour faire le point sur la situation de la contagion par Coronavirus, Benedetta Allegranzi – directeur de l’OMS en ce qui concerne les maladies infectieuses – a admis que dans la lettre des experts il y a un fond de vérité.

« La possibilité de transmission aérienne dans des espaces publics, en particulier dans des conditions très spécifiques telles que des espaces bondés, fermés et peu ventilés, ne peut être exclue. Cependant, les autres preuves doivent encore être recueillies et interprétées et nous continuons à enquêter », a expliqué le dirigeant de l’OMS.

La plainte des experts

L’OMS doit avoir le courage de revoir ses recommandations. Tel est le résumé de ce qui est soutenu dans une lettre réalisée par un groupe d’experts – pas moins de 239 signataires – directement à l’Organisation mondiale de la santé.

La transmission du Covid se fait également par voie aérienne. Une étude réalisée par ce groupe de scientifiques sur la transmission aérienne du Coronavirus montrerait que les particules plus petites, celles qui restent plus longtemps dans l’air, peuvent infecter les gens. Les chercheurs ont publié la lettre sur Clinical Infectious Diseases.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.