×
google news

Un hôpital au Japon a donné de l’eau des toilettes à boire

Un hôpital au Japon a fourni à ses employés et à ses patients de l'eau de toilette à boire pendant 28 ans. Les tuyaux étaient mal connectés.

Un hôpital au Japon a donné de l'eau de toilette à boire

Depuis 28 ans, un hôpital japonais fournit à ses employés et à ses patients de l’eau des toilettes à boire. Les tuyaux étaient mal connectés.

L’eau des toilettes dans un hôpital

En raison d’une erreur de plomberie, le secteur de l‘hôpital universitaire d’Osaka, au Japon, a fourni de l’eau de toilette pour la boisson et le bain pendant près de 30 ans.

Selon les médias locaux, les autorités en charge du service de soins ont pris connaissance du problème après qu’un spécialiste les a alertés.

L’incident s’est produit plus précisément dans la ville de Suita, dans la préfecture d’Osaka, où les autorités ont signalé le 20 octobre qu’une partie du raccordement de la plomberie était défectueuse dans la zone de la clinique centrale et ambulatoire, révèle Asahi Shimbun Digital.

Ils ont pris un bain et bu l’eau des toilettes

Le même média affirme que l’eau qui a été bue et utilisée pour se laver les mains pendant près de 30 ans était en fait une réserve utilisée pour tirer la chasse d’eau ou pour refroidir les sources de chaleur de la climatisation. Bien que cela n’ait pas été confirmé par les experts, l’origine de l’événement remonterait à 1993, lors d’une construction où le raccordement des tuyaux aurait été mal effectué.

Le Yomiuri a rapporté que l’eau circulait dans 120 robinets, utilisés par les agents de santé et les patients. La découverte de l’erreur d’hygiène a été faite par un entrepreneur le 7 octobre. Il examinait l’hôpital en vue de la construction d’une nouvelle zone médicale.

« Ce type d’incident s’est produit à l’hôpital universitaire d’Osaka, qui est responsable de la sécurité et de la santé des citoyens. Nous sommes très préoccupés par les utilisateurs. Nous nous excusons pour les désagréments causés », a déclaré Kazuhiko Nakatani, vice-président de l’université, cité par Asahi Shimbun Digital.

Aucun cas d’empoisonnement

Selon les responsables du campus, aucun cas d’empoisonnement ou d’autres problèmes liés à la consommation de cette eau n’a été signalé jusqu’à présent, mais ils ont décidé d’interrompre l’approvisionnement, d’apporter les modifications nécessaires et de contrôler les 105 autres bâtiments du campus qui y sont associés.

LIRE AUSSI:

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media