×
google news

Pays-Bas, grippe aviaire : 215 000 poules abattues

Partager sur Facebook

Les Pays-Bas ont été touchés par la grippe aviaire.

grippe aviaire Pays-Bas
grippe aviaire Pays-Bas

Le pays a été touché par la grippe aviaire et de nombreuses fermes ont été immédiatement isolées. Les Pays-Bas ont été touchés par la grippe aviaire et environ 215 000 poules ont été abattues après que l’apparition d’une des souches les plus contagieuses ait été détectée dans une ferme du sud-est du pays, comme l’a signalé le ministère de l’agriculture local.

« Nous avons révélé la présence de la grippe aviaire dans un élevage de volaille spécialisé dans les poules pondeuses », a expliqué le ministère.

La grippe aviaire aux Pays-Bas

Tout s’est passé à Puiflijk, 20 kilomètres au nord-ouest de la ville de Nijmegen, comme les autorités nous l’ont indiqué. « Il s’agit très probablement d’un agent pathogène hautement contagieux de la variété H » a été expliqué dans une déclaration et, à l’heure actuelle, 100 000 poulets ont été abattus dans la ferme et 115 000 poulets dans une ferme voisine.

Il y a six élevages de volaille dans un rayon de 3 kilomètres autour de la ferme de Puiflijk. Les oiseaux de ces exploitations ont été testés et les 24 exploitations situées dans un rayon de 10 kilomètres ont été interdites de transport de volailles, d’œufs, de fumier, de litière et d’autres produits ou animaux. Tous ceux qui possèdent des oiseaux, qu’il s’agisse de particuliers ou de zoos, doivent empêcher les animaux d’entrer en contact avec des oiseaux sauvages ou des excréments.

Fin octobre, des travailleurs de la santé ont tué 35 700 oiseaux dans une troisième ferme de la région d’Altforst, après la détection de la grippe aviaire. Le 23 octobre, la ministre néerlandaise de l’agriculture, Carola Schouten, a imposé un confinement interne préventif pour les élevages commerciaux de volailles, car deux cygnes morts, porteurs de la grippe aviaire infectieuse H2N8, ont été découverts.

Ces nouvelles mesures s’ajoutent à celles visant à lutter contre la deuxième vague du coronavirus, de plus en plus puissant.

LIRE AUSSI:

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media