×
google news

Une loi contre les manifestations d’étudiants au Québec

Face à la grève des étudiants, commencée en février, qui se plaignent de la hausse historique des frais de scolarité (82%), le gouvernement québécois, vient de faire adopter une loi qui limite le droit de manifestation.

Face à la grève des étudiants, commencée en février, qui se plaignent de la hausse historique des frais de scolarité (82%), le gouvernement québécois, vient de faire adopter une loi qui limite le droit de manifestation.
Cette loi déjà rebaptisée,  » loi matraque «  par les adversaires de Jean Charest,  » restreint le droit de manifester sans accord préalable de la police, qui doit être informée huit heures à l’avance, et interdit tout rassemblement à moins de 50 mètres des établissements scolaires.

« , selon TF1.

Les organisateurs de gréves qui empêcheraient le bon fonctionnement d’une université s’exposent à  » 1000 à 5000 dollars par jour pour une personne, et de 25.000 à 125.000 dollars par jour pour une organisation « .

Prés de 10.000 personnes ont manifesté ce vendredi à Montréal pour se plaindre de cette décision du gouvernement, une manifestation houleuse, durant laquelle, des cocktails Molotov ont étés lancés et plusieurs incidents sont à déclarer.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media