×
google news

Comment le gouvernement veut freiner le Covid-19

Des mesures plus efficaces pour lutter le plus efficacement possible contre la contamination par Covid-19 sont constamment étudiées.

Les contaminations continuent d’augmenter face au Covid-19 en France : le gouvernement, pour cette raison, se prépare à étudier de nouvelles mesures de confinement, au cas où il n’y aurait pas d’amélioration même dans les 20 départements sous observation.

Freiner le covid-19: La stratégie

Le gouvernement travaille actuellement à des mesures ciblées sur les différents départements, notamment en fonction de la densité de population de chacun d’eux. On exclut donc des actions générales et uniformes à tout le pays, car chaque zone présente des caractéristiques et des exigences différentes et le virus court à des vitesses différentes.

Les dispositions concerneront d’abord les grandes villes, qui sont celles où le risque de regroupement et de contagion est le plus élevé, puis les autres zones. En tout état de cause, la fermeture des écoles n’est pas prévue pour le moment, notamment parce que l’on veut faire en sorte de ne pas nuire à la vie des jeunes, en craignant beaucoup les répercussions sociales et psychologiques que cette situation pourrait avoir et est encore à l’origine.
La différence aujourd’hui, par rapport à il y a un an (lorsque la pandémie venait d’arriver en Europe et en France et qu’on n’était qu’au début du premier confinement) est que, si auparavant la priorité était exclusivement la santé de la population, Aujourd’hui, elle s’accompagne également de la santé psychologique des jeunes et des adolescents et du bien-être économique des citoyens, autant de facteurs mis à rude épreuve par le Covid-19.

En attendant, il est à espérer qu’à partir de la mi-avril, bon nombre de ces activités interrompues depuis longtemps pourront être reprises, comme le sport, le tourisme, la restauration et la culture.

Emmanuel Macron tiendra prochainement une réunion pour discuter de la reprise et discutera également d’un pass santé, qui permettrait de mener les activités avec plus de sécurité et moins de risques. Un autre sujet important est celui des vaccins, dont dépend le plus l’évolution de la pandémie. Macron souhaite que le processus de vaccination puisse être accéléré et que le climat plus chaud et plus doux des prochains mois puisse bénéficier à la population avec une diminution de la contagion et moins de facilité à s’infecter.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media