×
google news

Maria Ressa et Dmitry Muratov: les prix Nobel de la paix 2021

Les lauréats ont été choisis « pour leurs efforts en faveur de la liberté d’expression : une condition préalable à la démocratie ».

Maria Ressa et Dmitry Muratov: les prix Nobel de la paix 2021

Le comité Nobel a annoncé vendredi 8 octobre les lauréats du prix Nobel de la paix : Maria Ressa et Dmitry Muratov. Pour la première fois depuis 1901, date à laquelle l’attribution du prix a débuté, la défense de la liberté d’expression a été récompensée.

Maria Ressa et Dmitry Muratov: les prix Nobel de la paix 2021

Le comité Nobel a annoncé que les lauréats ont été choisis « pour leurs efforts en faveur de la liberté d’expression, qui est une condition préalable à la démocratie et à une paix durable ».

La présidente du comité Nobel, Berit Reiss-Andersen, en décernant le prix a déclaré que Maria Ressa et Dimitri Muratov « sont les représentants de tous les journalistes qui défendent cet idéal dans un monde où la démocratie et la liberté de la presse sont confrontées à des conditions de plus en plus défavorables ».

Maria Ressa

« Ce prix nous donne la force de poursuivre le combat pour la vérité » et de « sortir de l’obscurité », a proclamé la journaliste philippine Maria Ressa immédiatement après avoir reçu le prix. « Rien n’est possible sans les faits. Un monde sans faits signifie un monde sans vérité et sans confiance ».

Après avoir été correspondante de CNN en Asie du Sud-Est, Ressa a fondé Rappler en 2012 dans son pays natal, les Philippines. Rappler est une société de médias numériques pour le journalisme d’investigation.

« Elle utilise la liberté d’expression pour dénoncer les abus de pouvoir, l’usage de la violence et l’autoritarisme croissant dans son pays natal, les Philippines », a indiqué la commission Nobel.

À Manille, « le gouvernement ne sera pas content, mais notre combat est celui de la vérité. Et la vérité n’existe pas sans les journalistes « a dit Ressa. La liberté d’expression et de la presse, a-t-elle ajouté, « ne concerne pas seulement l’avenir des Philippines, mais celui des démocraties du monde entier ».

Dmitry Muratov

L’autre lauréat, Dmitry Muratov, est le rédacteur en chef du journal russe Novaïa Gazeta, connu dans le pays pour sa couverture critique et investigatrice des affaires politiques et sociales russes. En outre, le journal est le principal média d’opposition au président de la Fédération de Russie, Vladimir Poudroitine.

« Il défend depuis des décennies la liberté d’expression en Russie dans des conditions de plus en plus difficiles. Malgré les tueries et les menaces, le rédacteur en chef Dmitri Muratov a refusé d’abandonner la politique d’indépendance du journal. Il a toujours défendu les droits des journalistes », a souligné le comité Nobel.

« Une folie à ce moment-là, je ne m’y attendais pas du tout », avoue le journaliste. « Je suis en train de rire. J’ai vu un appel téléphonique de la Norvège, mais j’ai pensé que c’était un appel indésirable », a-t-il ajouté.

« Voici ce que je vais dire : nous continuerons à représenter le journalisme russe, qui est actuellement supprimé. C’est tout »

Il a consacré le prix à tous ceux qui, depuis 1993 – date de la fondation du journal Novaïa Gazeta – sont morts pour défendre la liberté d’expression en Russie : de la journaliste Anna Politkovskaya, assassinée en 2006, à cinq autres journalistes collaborateurs.

Le dernier prix Nobel

Le prix Nobel de la paix sera décerné le 10décembre, date anniversaire de la mort d’Alfred Nobel, qui a créé le prix dans son testament de 1895.

Tous les prix Nobel ont été attribués. Il ne manque plus que le prix de la Banque de Suède en sciences économiques, qui sera remis le lundi 11 octobre.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media