×

Des affrontements à Hong Kong, la police s’introduit dans les universités

Affrontements à Hong Kong : la police s'introduit par effraction dans l'école polytechnique. Les États-Unis ont condamné l'usage de la force.

affrontements à Hong Kong
affrontements à Hong Kong

Très forte tension à Hong Kong en raison de nouveaux affrontements entre la police et les manifestants. À l’aube, la police est entrée par effraction dans l’école polytechnique, où quelque 200 manifestants s’étaient barricadés. Les affrontements ont été violents et il y a eu des explosions à l’intérieur de la structure. Des centaines de jeunes ont été arrêtés par des agents.

Au début, les affrontements se sont déroulés à distance : la police a ciblé la structure avec des gaz lacrymogènes et des bouches d’incendie, tandis que les étudiants ont répondu avec des molotov, des catapultes rudimentaires et des flèches. Après l’ultimatum, cependant, la police a déclenché l’opération.

Affrontements à Hong Kong : assaut contre l’école polytechnique

Des sources locales ont expliqué que pendant que des agents de lutte antiémeute entraient dans le bâtiment, des tireurs d’élite ont tiré des gaz lacrymogènes dans le bâtiment. Les étudiants mettaient ensuite le feu à l’une des entrées du campus, mais le feu s’est propagé à tout le bâtiment, qui est maintenant complètement en feu.

Le siège a duré quelques heures et n’a pris fin qu’avec la décision des étudiants de quitter l’université et de se rendre spontanément. Certaines sources locales rapportent cependant que malgré cela, les étudiants ont été rejetés avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc, ce qui les a forcés à revenir.

Des dizaines d’arrestations

Selon des sources locales, des dizaines de personnes ont été arrêtées dans toute la région, en particulier des jeunes. Cependant, il y a eu une controverse généralisée sur les méthodes utilisées par la police pour mener à bien l’action et la condamnation immédiate par les Etats-Unis, qui ont qualifié l’usage de la force de « injustifié » appelant Pékin à protéger la liberté de Hong Kong. Pour accroître la controverse, donc, l’utilisation, par la police, d’un nouvel instrument sonore anti-émeute controversé.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: