×
google news

Quand Ginola se prosterne devant Beckham

Partager sur Facebook

A la veille de l’affiche du championnat de France entre le PSG et l’OM, David Beckham continue de faire le buzz dans les deux camps.

David Beckham pub H&M

Sera-t-il titulaire ou restera-t-il sur le banc de touche ? Arrivé à la fin du mois de janvier dans la capitale, David Beckham doit logiquement faire partie du groupe parisien retenu par Carlo Ancelotti, pour le Clasico prévu dimanche contre Marseille. Quant à savoir s’il débutera ou s’il devra se contenter de quelques minutes en fin de match, le doute est total, même si la seconde éventualité semble la plus probable.

En attendant, la présence du Spice Boy continue d’interpeller supporters, observateurs, dirigeants et anciens joueurs. Dans un entretien accordé ce vendredi au quotidien Le Parisien, David Ginola a dû se résoudre à donner son sentiment sur le milieu de terrain anglais. Passé par le PSG dans les années 1990, avant d’évoluer en Angleterre, l’ancien attaquant de l’équipe de France connaît bien le néo-parisien pour avoir joué contre lui. Mais alors que beaucoup de réactions négatives culminent, David Ginola a un avis différent sur David Beckham. « Par sa simple présence, Beckham crée un intérêt à l’échelle mondiale en faveur du PSG », a-t-il indiqué.

S’ils sont nombreux à s’interroger sur l’intérêt sportif de sa venue, l’homme de 46 ans pense au contraire que la mentalité exemplaire de la star anglaise plaide en sa faveur. « En dehors de son pied droit magnifique, c’était un vrai teigneux. Loin de son image d’esthète, il pouvait aussi montrer un côté beaucoup plus agressif. Il ne ménageait pas ses efforts dans son couloir et participait au travail défensif. Je suis sûr que son état d’esprit n’a pas changé. Becks a 37 ans, et malgré l’argent et la gloire, il a toujours envie de se faire mal à l’entraînement. »

Dans cette interview, David Ginola n’oublie pas l’aspect marketing de ce transfert, là encore en insistant sur ce qu’il considère comme positif. « Stratégiquement, c’est une excellente idée, avoue-t-il. Sa signature est un coup de marketing à l’anglo-saxonne. Jusqu’à l’autre bout du monde, on a entendu parler du PSG. De ce point de vue, sa présentation à la presse était une réussite. En annonçant par exemple que son salaire sera reversé à une association caritative, il a créé un coup de théâtre, un effet de communication. »

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.