×
google news

Faut-il envisager le Pass sanitaire local désormais ?

Le gouvernement français a l’intention de continuer le programme du Pass sanitaire, même après le 15 novembre prochain.

La prolongation controversée du passe sanitaire au Conseil des ministres

Le gouvernement français envisage désormais assouplir les restrictions dans les départements où le Covid-19 fait moins de dégâts. Cette mesure qui fera l’objet d’une discussion au prochain conseil de défense du mercredi.

Serait-il prudent de procéder à un Pass sanitaire local ?

D’après les dernières statistiques enregistrées par les autorités administratives, la gestion de la crise sanitaire se montre de plus en plus efficace. En effet, le nombre de patients atteints du Covid-19 est réduit à 8 887. De plus, depuis la période de juillet à août, le nombre de français positifs au Coronavirus a considérablement baissé.

Cependant, bien que ces nombreux changements soient enregistrés, le taux de mortalité est grandissant dans certains départements de la France. Cette situation emmène le gouvernement à envisager des assouplissements au niveaux des localités qui sont dorénavant moins touchées.

Quelles sont les enjeux à prendre en compte dans le cadre du Pass sanitaire local ?

Il y a encore quelques semaines, la rentrée des classes a démarré en France. Cette situation représente un facteur d’un potentiel rebondissement de la transmission du virus. Prévoir un allègement des restrictions peut augmenter les probabilités d’un nombre important de personnes contaminés à nouveau.

Aussi, il faut remarquer que tous les français ne sont pas encore vaccinés. D’après les chiffres, la première dose a été administrée à 50 millions d’habitants ; ce qui n’exclut pas de futures contaminations. Les autorités doivent alors faire preuve de vigilance avec le Pass sanitaire local.

Jusqu’à quand le Pass sanitaire local serait-il mis en place ?

Le gouvernement français a l’intention de continuer le programme du Pass sanitaire, même après le 15 novembre prochain. Par ailleurs, à cet effet, Jean Castex, premier ministre de la France souligne qu’un projet de loi « en cours d’élaboration et sera présenté le 13 octobre en conseil des ministres ».

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media