×
google news

Covid-19: les enseignants doivent payer une part de leurs tests salivaires

Les enseignants doivent payer un euro pour chacun de leurs tests déployés à l'école. C'est une façon pour lutter contre l'épidémie de coronavirus.

tests salivaires
tests salivaires

Les enseignants vont devoir payer le reste à charge de leurs tests salivaires déployés à l’école. Le tests sont gratuits pour les enfants, mais les enseignants doivent payer un euro pour chacun de leurs test, faits pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

Les tests salivaires pour les enseignants

La participation forfaitaire d’un euro sera appliquée automatiquement, par prélèvement sur le prochain acte remboursé. Cette somme sera prélevée sur leur prochain remboursement des frais médicaux.

Les test rapide, l’outil majeur pour maintenir les écoles ouvertes, seront gratuits pour les enfants. Les enseignants peuvent en bénéficier à l’occasion du passage des équipes des laboratoires dans les écoles. Mais ils doivent débourser un euro, qui est le reste à charge appliqué par l’Assurance maladie.

Les syndicats des enseignants et la réponse du ministère de la santé

Pour les principaux syndicats enseignants, la somme que les enseignants doivent payer est malvenue, surtout au moment où l’éducation nationale fait de ces tests un pilier de sa stratégie. Les enseignants aussi ont fait entendre leur voix. Une professeure a dit qu’elle trouve que cette décision est « la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Si on se fait tester en ville, on ne paye rien, mais sur le lieu de travail, il faut débourser un euro« . Le vrai problème n’est pas la somme symbolique, mais c’est le mauvais rapport de l’État avec les enseignants.

Le ministère de l’Education assure qu’il ne s’agit pas de sa décision, mais du Code de la Sécurité sociale. Le test salivaire est un acte de biologie médicale. Donc, il est soumis au prélèvement d’un euro pour tous les assurés qui ont plus de 18 ans. Les élèves majeurs doivent également payer un euro s’il veulent faire le test.

L’objectif du ministère est de réaliser 300 000 tests par semaine dans les écoles, dans l’objectif de pouvoir rouvrir en toute sécurité.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Lire aussi

loading...
Contents.media