×

Viré pour avoir regardé 39 heures de porno en deux semaines de travail

Il passait son temps à regarder du porno sur son lieu de travail

La ville de Baltimore s’est vue être dans l’obligation de licencier un de ses employés qui avait passé 39 heures sur deux semaines à regarder des films pornographiques.

Plus de la moitié du temps de cet employé dans les bureaux de la ville de Baltimore a été passée à regarder des vidéos pornographiques. Selon le Baltimore Sun, l’homme, qui travaillait pour les travaux publics de la ville, mais dont le nom est resté confidentiel, apportait des DVD érotiques à son bureau ou visionnait directement en streaming depuis son ordinateur.

L’inspecteur général Rob Pearre Jr. a expliqué au quotidien américain que c’est à la suite d’une plainte anonyme que l’homme a été repéré. Un logiciel de surveillance de son poste a donc été installé et il s’est avéré que sur une période de deux semaines, cet employé avait regardé pas moins de 39 heures de films coquins.

L’inspecteur indique cependant que « cela aurait été pareil s’il avait regardé quatre heures de sport sur huit heures de travail journalier ».

Sur certaines journées, les durées de visionnage dépassaient l’entendement. Ainsi, sur une journée de 8 heures, cet employé regardait parfois des films porno durant 6h46 ! L’homme aurait toutefois pu travailler tout en assouvissant d’un oeil sa passion, mais le logiciel a démontré que les films étaient visionnés en mode plein écran, ne laissant ainsi aucun doute sur son manque d’activité, pour la mairie.

Le rapport suggère, hypothétiquement, qu’au cours d’une année complète, le même taux de visionnement se traduirait par 951 heures de visionnage au cours d’une année de travail de 2000 heures. Basé sur le salaire de l’employé, cela aurait coûté 28 400 dollars à son employeur.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: