×
google news

Affaire PPDA : Florence Porcel réitère sa plainte pour viol

Cette plainte fait suite à une plainte précédente, rejetée sans suite pour « prescription » ​ou pour « insuffisance de preuves​ ».

Patrick Poivre d'Arvor

L’écrivain et journaliste Florence Porcel a de nouveau déposé une plainte avec constitution de partie civile pour viol contre l’ancien présentateur du TF1 Patrick Poivre d’Arvor.

Florence Porcel dépose à nouveau une plainte pour viol contre PPDA

La journaliste Florence Porcel réitère sa plainte contre l’ancien présentateur du JT de TF1, Patrick Poivre d’Arvor, pour l’avoir forcée à avoir des rapports sexuels non consentis en 2004 et une fellation en 2009. Cette nouvelle plainte, avec constitution de partie civile, permet la nomination quasi automatique d’un juge d’instruction.

8 plaintes rejetées pour prescription ou preuves insuffisantes

Cette plainte fait suite à une plainte précédente, rejetée sans suite pour « prescription » ​ou pour « insuffisance de preuves​ ».

Cette enquête pour viol a été ouverte après une plainte de l’écrivain Florence Procel, qui accusait le journaliste Patrick Poivre d’Arvor, âgé de 73 ans, de l’avoir contrainte à une relation sexuelle non consentie en 2004 et à une fellation en 2009.

Quatre mois plus tard, l’enquête a été clôturée car « ces faits […] ne peuvent caractériser le crime de viol dans la mesure où aucun élément ne permet de confirmer les propos de l’un ou de l’autre concernant l’existence de cette scène ». C’est ce qu’a déclaré Catherine Denis, procureur de Nanterre, dans un communiqué.

On se demande comment il est possible qu’il n’y ait pas de preuves, puisque, au total, vingt-trois femmes ont témoigné dans le cadre de cette enquête, et sept d’entre elles ont porté plainte. Les accusations concernent principalement des agressions sexuelles ou du harcèlement sexuel.

La majorité de ces accusations sont prescrites, tandis que pour celles qui ne le sont pas, le procureur a jugé qu’il n’y avait pas d’éléments constitutifs du crime : absence de répétition, de pressions, de caractère sexualisé des propos tenus, ou encore de trace des appels téléphoniques, a-t-il énuméré.

PPDA : plainte pour diffamation contre Florence Porcel

Au cours de ses auditions, PPDA a soit contesté l’existence des faits dénoncés par ces vingt-trois femmes, soit en a reconnu la matérialité tout en niant toute contrainte, a précisé le parquet.

Patrick Poivre d’Arvor avait depuis accusé ses accusateurs de rechercher la notoriété. Il a ensuite porté plainte pour diffamation contre Florence Porcel, qui aurait « écrit un livre fictif basé sur sa version des faits ».

Cette plainte a également été rejetée par le parquet, qui a souligné l’absence de preuve d’une quelconque intention de nuire de la part de Florence Porcel.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media