×
google news

Tests, pass, masques…changements dans l’école

Dans la semaine prochaine : plus de masques, tests au moindre cas positif, pass sanitaire.

Tests, passe, masques...changements à venir à l'école

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a confirmé l’ expérimentation dans « Une dizaine de départements » d’un nouveau protocole sanitaire à l’école primaire. Dès le 4 octobre : plus de masques, tests au moindre cas positif, pass sanitaire.

Alors, qu’est-ce qui a changé du 4 octobre ?

Tests, pass, masques…changements dans l’école


Dès lundi 4 octobre, les élèves pourront cesser de porter des masques dans les départements les moins touchés par l’épidémie. La mesure concernera les territoires dont le taux d’incidence est « en dessous de 50 [pour 100 000 habitants] pendant cinq jours », a précisé M. Blanquer.

Les masques tombent dans l’école

La fin de l’obligation du port du masque dans l’école primaire, à partir du 4 octobre, touche 47 départements. Parmi-eux il y a tous les départements de la Normandie, des Landes, de la Haute-Marne, de la Nièvre et de l’Aveyron.

La limitation sera également levée dans 21 autres départements à partir du lundi 11 octobre. En revanche, dans les zones « où une circulation élevée de l’épidémie est constatée », les élèves doivent continuer à porter des masques en classe. La liste de ces régions sera publiée le 7 octobre au Journal officiel.

En tout cas, les mesures sanitaires restent inchangées dans 33 départements, parmi lesquels l’Ile-de-France, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane.

Et les enseignants ?

Seuls les élèves ne peuvent plus porter de masques dans les écoles primaires.

En effet, le ministère de l’Education nationale précise que les enseignants et les autres personnels scolaires doivent continuer à les porter dans le bâtiment.

Tests obligatoires au moindre cas positif à l’école

Un objectif important est de réduire le total des fermetures de classes.

Actuellement, dans l’école maternelle et primaire, le moindre cas positif oblige à fermer toute la classe. Toutefois, le ministre affirme que l’épidémie dans les écoles « Est sur une courbe baissière avec moins de 2000 classes fermées ». Pour faire baisser encore ce nombre, il faut mettre en œuvre « l’ expérimentation ».

« L’expérimentation consiste, à chaque fois qu’il y a un cas positif, à tester toute la classe et à ne renvoyer à la maison que ceux [les élèves] qui sont positifs » déclare Blanquer.

Donc, dès le 5 octobre, si un élève d’une classe est testé positif, seuls ceux qui le sont ou qui refusent de faire les tests seront renvoyés chez eux. Tous les autres pourront continuer normalement.

« On verra si cela change vraiment la donne », a lancé Jean-Michel Blanquer, précisant que le dépistage sera obligatoire.

Cette « expérimentation » se rapproche des préconisations du Conseil scientifique, qui recommande de tester toute la classe quand il y a un cas de Covid-19 et de ne renvoyer chez eux que les élèves testés positifs.

Pass sanitaire pour les jeunes

À partir du 30 sptembre, le pass sanitaire est obligatoire pour tous les jeunes âgés d’au moins 12 ans et 2 mois

En plus, comme pour les adultes, pour avoir accès aux lieux publics (restaurants, cinémas, trains), ils doivent être vaccinés, ou avoir un test négatif de moins de 72 heures. Le passe est également requis pour les activités sportives, à l’exception des activités scolaires.

La majorité des jeunes âgés de 12 à 17 ans sont maintenant complètement vaccinés. Pour Jean-Michel Blanquer, l’entrée en vigueur du nouveau protocole sanitaire va inciter les enfants indécis, ou leurs parents, à se faire vacciner.

Quant aux tests chez les mineurs, Jean Castex avait laissé entendre lundi qu’ils resteront tous gratuits après le 15 octobre. Mantignon a confirmé cette déclaration, assurant que la sécurité sociale continuera à remboursé les tests.

Protocole sanitaire niveau 1

Dans les zones où la circulation du virus est faible, le protocole sanitaire pour les écoles est fixé au niveau le plus bas, 1. Non seulement les masques ne seront plus utilisés, mais les activités physiques et sportives en intérieur et en extérieur seront autorisées sans restriction. Cette mesure concerne les élèves de l’école maternelle à l’école secondaire.

Dans les départements où le virus circule encore activement, le niveau deux du protocole est toujours actif. Dans certains départements d’outre-mer, comme la Martinique, le niveau le plus élevé, le niveau 4, est en vigueur.

En outre, là où le virus circule moins, les limites fixées dans certains lieux ouverts au public ont été levées. On parle surtout du secteur culturel – a déclaré le porte-parole du gouvernement – et en particulier des salles de concert debut et des discothèques.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media