×
google news

La France va réduire le nombre de visas octroyés aux trois pays du Maghreb

Pour forcer le Maroc, l'Algérie et la Tunisie à reprendre leur ressortissants, la France a donc décidé de réduire de 50% le nombre de visas octroyés aux marocains et algériens, et de 30% aux Tunisiens. 

La France délivra moins de visas aux marocains, algériens et tunisiens

Au cours d’une interview sur Europe 1, Gabriel Attal, porte parole du gouvernement français a confirmé ce mardi la baisse du nombre de visas octroyés aux ressortissants maghrébins.

La France va réduire le nombre de visas octroyés aux trois pays du Maghreb

La France a décidé de durcir les conditions nécessaires à l’obtention de visas pour les marocains, algériens et tunisiens, a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ce mardi 28 septembre.

« Il y a eu un dialogue, ensuite il y a eu des menaces; aujourd’hui on met cette menace à exécution », assume t-il à propos de cette « décision drastique et inédite ».

Pourquoi la France a décidé de prendre une telle décision drastique ?

La France estimant que le Maroc, l’Algérie et la Tunisie « refusent » de délivrer les laisser-passer consulaires nécessaires au retour des immigrés refoulés de l’hexagone.

Interrogé sur la durée d’application de cette mesure, le porte-parole du gouvernement a indiqué qu’elle avait été « décidée il y a quelques semaines » et « va être mise à exécution » pour « pousser les pays concernés à changer de politique et accepter de délivrer ces laisser-passer consulaires ».

La France a décidé de baisser de 50% à 30% du nombre de visas délivrés

Pour forcer le Maroc, l’Algérie et la Tunisie à reprendre leur ressortissants, la France a donc décidé de réduire de 50% le nombre de visas octroyés aux marocains et algériens, et de 30% aux Tunisiens.

À titre d’exemple, sur les six premiers mois de 2020, environ 63 000 visas ont été délivrés à des algériens, pour 96 000 demandes, signal Europe 1. Le président Emmanuel Macron a donc demandé au ministère des Affaires étrangères de diviser par deux le nombre de visas pour les six prochains mois.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media