×
google news

Journée spéciale pour demander pardon aux Harkis

La pension des anciens combattants encore en vie sera revalorisée.

Emmanuel Macron a demandé pardon « au nom de la France » aux Harkis à un auditoire composé d’anciens combattants et de leurs descendants lors d’une cérémonie tenue à l’Elysée lundi 20 septembre. Le Président de la République a prononcé un discours dans lequel il reconnaît les « manquements » de l’Etat Français pour annoncer des mesures fortes de compensations.

Un hommage rendus aux Harkis

La pension des anciens combattants encore en vie sera revalorisée. Un texte de loi de reconnaissance par la République française sera rédigé pour honorer la mémoire des soldats d’origine algérienne ayant combattu pour la France lors de la Guerre d’Algérie.

Annonces fortes pour les Harkis

L’annonce de ces mesures a suscité une énorme émotion parmi le public présent à l’Elysée ainsi qu’au sein de la classe politique. Elles ont été adoptées dans un contexte particulier : 2021 est l’année du soixantième anniversaire de la répression brutale de la manifestation ayant eu lieu à Paris le 17 octobre 1961. Un anniversaire qui sera suivi en mars 2022 par celui des accords d’Evian qui avaient mis fin à ce que les Algériens nomment la guerre d’indépendance nationale.

Les Harkis : une question électorale

Le discours d’Emmanuel Macron a été reçu favorablement par l’opposition, même si certains comme le député Les Républicains Julien Aubert ou encore Marine Le Pen y voient une manœuvre électorale quelques mois avant les élections présidentielles de 2022. Des annonces d’autant plus attendues qu’elles émanent de l’ancien candidat LREM qui avait qualifié en 2017 la présence française en Algérie de « crime contre l’humanité« .

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media