×
google news

OM-PSG : tout ce qu’il faut savoir sur le Clasico !

Partager sur Facebook

C’est une rencontre que les supporters des deux camps attendaient depuis des semaines. Au stade Vélodrome, l’Olympique de Marseille reçoit le Paris Saint-Germain, dimanche à 21 heures en clôture de la 9e journée de Ligue 1. Plus que la rivalité historique, cette rencontre revêt un énorme enjeu sportif.

Clasico PSG-OM

La forme des deux équipes : avantage PSG

Respectivement troisième et deuxième avant cette 9e journée, Marseille et Paris ne sont séparés que par un seul point. Sur une série de deux victoires de rang en Ligue 1 (Saint-Etienne, Lorient), le club phocéen doit pourtant rebondir après la claque reçue en Ligue des champions sur la pelouse du Borussia Dortmund (3-0). De son côté, le PSG reste également sur deux succès en championnat (Valenciennes, Toulouse) et a déroulé tranquillement face au Benfica Lisbonne (3-0) mercredi soir. Une différence de taille entre les deux clubs : Paris est invaincu toutes compétitions confondues alors que Marseille a déjà connu la défaite à trois reprises.

Les confrontations : égalité

Il faut remonter au 27 février dernier pour trouver trace de la dernière opposition entre les deux clubs. C’était au Parc des Princes, en huitièmes de finale de la Coupe de France, pour un succès parisien (2-0). Au stade Vélodrome, cela fait presque un an jour pour jour, le 7 octobre 2012, que l’OM et le PSG ne s’étaient pas retrouvés. Sur ce match, André-Pierre Gignac avait signé un doublé, comme Zlatan Ibrahimovic. Dans l’historique des face-à-face, le tendance reste clairement à l’avantage des Phocéens à domicile : 22 victoires, 7 nuls et 6 défaites. En fait, le PSG n’a plus gagné en terre marseillaise depuis le 26 octobre 2008 (4-2). Sauf que Paris a gagné lors des trois dernières confrontations, jouées au Parc : en Ligue 1, en Coupe de France et en Coupe de la Ligue.

La puissance financière : avantage PSG

Si ce match devait se jouer sur la manne financière, il serait très largement remporté par le PSG. En 2013-2014, Paris possède un budget estimé autour de 400 millions d’euros. C’est bien sûr le plus important de la Ligue 1 et c’est trois fois plus que celui de Marseille (125). En terme de dépenses effectuées lors du dernier mercato estival, la différence se ressent aussi entre les deux équipes. Pendant que le PSG lâchait 114 millions d’euros pour Edinson Cavani, Marquinhos et Lucas Digne, l’OM s’était montré plus prudent (mais pas discret) avec environ 41 millions d’euros pour Dimitri Payet, Benjamin Mendy, Florian Thauvin, Mario Lemina, Saber Khalifa et Giannelli Imbula. Aujourd’hui, ces deux clubs ne vivent plus dans le même monde.

Les groupes retenus : avantage OM

Pas mal de bonnes nouvelles pour Elie Baup, qui peut ainsi compter sur le retour de Jérémy Morel. De retour à l’entraînement cette semaine, le latéral tient sa place après une blessure au genou droit. Également rétabli, André-Pierre Gignac. L’attaquant français souffrait du gros orteil du pied droit. Touché au sternum contre le Borussia, Mathieu Valbuena est présent, comme André Ayew (bassin). Avec un groupe bien fourni, les chances phocéennes n’en seront que plus grandes. Dans le camp parisien, Laurent Blanc a décidé de se passer de Jérémy Ménez, frustré d’être resté sur le banc de touche en Ligue des champions. Enfin, le milieu argentin Javier Pastore revient après une blessure à la cuisse.

Bilan : l’OM va devoir hausser son niveau de jeu

Avant cette affiche, beaucoup éléments plaident en faveur du PSG, que ce soit les derniers résultats et le début de saison plus globalement. L’été dernier, Paris s’est renforcé et possède plus que jamais un onze composé de grandes stars internationales. Certes, l’OM a pas mal recruté quantitativement, mais certains joueurs doivent montrer plus de choses et encore plus dans les grands rendez-vous. En attaque, Marseille dispose de Gignac, J. Ayew et Khalifa quand Paris compte sur Cavani et Ibrahimovic. En fait, si les joueurs d’Elie Baup ne se surpassent pas devant leur public, il leur sera compliqué et même impossible de dominer un PSG qui semble monter en puissance depuis quelques semaines.


Contacts:
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.