×
google news

Ces joueurs et entraîneurs qui n’ont pas voté Messi

Avec 41,60 % des suffrages, le quatrième Ballon d’Or d’affilée obtenu lundi soir par Lionel Messi est incontestable. En devançant largement Cristiano Ronaldo et Andres Iniesta, l’attaquant argentin du Barça confirme qu’il est bien le meilleur joueur du monde. Mais à regarder de plus près le détail des votes, on peut voir que tout le monde n’a pas choisi le prodige albiceleste.

Lionel Messi

Il n’y a pas de doute à avoir : c’est sans grande surprise que Lionel Messi a décroché son quatrième Ballon d’Or consécutif. Avec quasiment 20 points de plus que son dauphin Cristiano Ronaldo, le footballeur du FC Barcelone a une nouvelle fois écrasé la concurrence pour effacer des tablettes Johan Cruyff, Michel Platini et Marco Van Basten, trois fois vainqueurs. Forcément, l’emprise de l’Argentin s’en ressent au moment de jeter un œil sur le détail des votes. Pour rappel, depuis deux ans, trois collègues de votants sont désignés pour attribuer le trophée : les 165 correspondants du bihebdomadaire France Football, les sélectionneurs des équipes nationales et leurs capitaines respectifs. Beaucoup de Messi donc, mais le résultat final ne manque pas de dévoiler quelques surprises.

Les sélectionneurs

Si Lionel Messi a été plébiscité par les entraîneurs, certains ont quand même sorti de leur chapeau un trio étonnant, la palme revenant sans doute à Patrice Carteron, à la tête du Mali. Pour l’ancien défenseur de Lyon et Saint-Etienne, Didier Drogba aurait mérité le Ballon d’Or. S’il place Zlatan Ibrahimovic, l’attaquant du PSG, à la deuxième place, Lionel Messi est repoussé au troisième rang. Ibrahimovic justement, certains n’ont pas hésité à le mettre en première position de leur classement. C’est le cas notamment de Gernot Rohr (Niger) et, moins surprenant, d’Erik Hamren, le sélectionneur de la Suède. La première place obtenue par Mesut Özil, choisi par Joachim Löw (Allemagne), ou par Andrea Pirlo, désigné comme le meilleur joueur de l’année par l’Italien Cesare Prandelli, va dans le sens d’un nationalisme évident. A noter que Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, a pris moins de risques en désignant Lionel Messi.

Les capitaines

Commençons d’abord par Lionel Messi lui-même. Capitaine de la sélection argentine, le lauréat 2012 a eu la bonne idée de ne pas s’autoproclamer. En tête de son vote, on retrouve deux de ses coéquipiers du Barça, Andres Iniesta et Xavi, puis Sergio Agüero, l’un de ses compatriotes. Dixième du classement final, Zlatan Ibrahimovic (qui a voté Xavi, Pirlo et Messi en troisième) a lui été cité en premier par le capitaine… de la Lituanie et de Djibouti. Hugo Lloris, le gardien de but français, a opté pour Iker Casillas (1er), Radamel Falcao (2e) et Didier Drogba (3e), soit aucun représentant du podium 2012. Enfin, si Karim Benzema, unique footballeur français en lice pour le Ballon d’Or, est très loin au classement général (22e) avec seulement 0,11 % des suffrages, l’attaquant du Real Madrid arrive en tête pour l’Algérien Madjid Bougherra… devant Messi et Ronaldo.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media