×
google news

Que sait-on de l’espion Russe infiltré au ministère de la Défense ?

La Russie avait une taupe dans les rangs du cabinet du ministère français de La Défense.

Pavillon du ministère de la défense 2017

En 2017, alors que Jean-Yves Le Drian était encore ministre de la Défense, son cabinet avait pour habitué un espion au service de la Russie. C’est ce qu’a fait savoir Bernard Bajolet autrefois directeur du service de renseignement extérieur dans un reportage diffusé le soir du 17 octobre 2021 sur une chaîne de télévision française.

L’histoire de l’espion qui n’était que rumeur est désormais confirmé

Cette information avait été avancée il y a quelques années par Mediapart (un média français en ligne) qui affirmait que le service de renseignement militaire de la Russie avait une taupe dans les rangs du cabinet du ministère français de la Défense.

C’est ce que Bernard Bajolet va à son tour confirmer alors qu’il est interviewé dans un reportage consacré à l’actuel président russe. Il ira jusqu’à affirmer que l’espionnage entre nations est toujours d’actualité, et que certaines grandes nations y sont pour quelque chose.

La fin de la guerre froide n’a pas engendré celle de l’espionnage

Pour l’ancien directeur du service de renseignement extérieur, « après la Guerre froide, l’espionnage n’a pas cessé en Europe et parfois il a réussi à rentrer au cœur même du pouvoir ».

Il a d’ailleurs laissé entendre que la Russie n’était pas le seul pays à emprunter de telles manœuvres ; des pays comme la Chine et les États-Unis d’Amérique n’ont pas manqué d’être mentionnés.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media