×
google news

5 octobre : journée de grève des syndicats

Mardi 5 octobre, plusieurs syndicats, dont la CGT, FO et des organisations jeunes organisent une grève dans toute la France pour réaffirmer leurs droits au travail et ailleurs.

5 octobre : journée de grève des syndicats. Quoi à attendre ?

Mardi 5 octobre, plusieurs syndicats, dont la CGT, FO et des organisations jeunes organisent une grève dans toute la France pour réaffirmer leurs droits au travail et ailleurs.

5 octobre : grève des syndicats

Mardi 5 octobre, les syndicats Sud et Solidaires, CGT, FO et FSU ainsi que les organisations de jeunesse Fidl, MNL, Unef et UNL appellent le peuple français à manifester.

Dans leur communiqué, ces organisations « Appellent les femmes et les hommes de toutes professions, les jeunes et les retraités à se mobiliser le 5 octobre, par des grèves et des manifestations, pour obtenir de meilleurs salaires, leurs emplois et leurs droits et une meilleure protection sociale ».

Quels sont les objectifs de la grève ?

Les principaux objectifs qui ont conduit les syndicats français à organiser la grève sont les suivants :

  • Objectifs concernant le secteur du travail : augmentation des salaires, abandon de la réforme des retraites. En outre, blocage des licenciements, lutte contre la précarité et les inégalités entre hommes et femmes.
  • Revendications en matière de santé publique : fin du démantèlement et de la privatisation des services publics.

« L’extension et l’accélération indispensable de la vaccination passent par le renforcement de l’accès à la santé, aux instruments de santé publique et à la médecine du travail. Il faut convaincre et rassurer, et non punir les travailleurs », affirment les syndicats.

  • Enfin, ils demandent un renforcement des investissements de l’État et le rétablissement de tous les droits et libertés pour les jeunes et le monde du travail.

160 rassemblements prévus

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, invité sur LCI le 4 octobre, a déclaré que 160 rassemblements sont prévus dans toute la France. Il n’a pas précisé le nombre de manifestants attendus mais a invité « le plus de monde possible à se mobiliser ».

Dans l’Ouest, des manifestations sont prévues à Brest, Nantes ou encore Rennes. À Paris, le cortège s’élancera à 14 h depuis la place de la République, malgré le rejet par la préfecture de police du parcours proposé par les syndicats pour le défilé.

Effet de la grève sur les transports

Un porte-parole de la régie des transports parisiens a déclaré qu’à la RATP, le trafic sera normal sur les réseaux métros, RER (A et B) et tramway, mais le tramway T3 sera très perturbé.

À la SNCF, la circulation des TGV, Thalys, Eurostar et Lyria sera normal, tandis que le trafic des Intercités, Transilien et TER sera « quasi normal », avec « des adaptations locales éventuelles », a affirmé la direction du groupe ferroviaire. Mais la circulation des TER sera perturbée en Normandie.

Beaucoup de sociétés de transport ont annoncé qu’elles seraient touchées par la grève. Parmi eux, le Star, à Rennes, annonce la suppression de certaines lignes, tout comme la RTM, à Marseille, la TBM à Bordeaux ou encore Tisseo, à Toulouse.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media