×
google news

Selon Gabriel Attal, la variante delta représente 70% de la contamination dans les Landes

L'exécutif demande notamment de ne pas baisser la garde contre la variante delta, de l'origine indienne du Covid-19.

Le porte-parole du gouvernement, livré à son traditionnel point de presse après le Conseil des ministres ce mercredi. Il a fait le point sur la progression de la variante Delta sur notre territoire où les sols sont particulièrement affectés.

Le Premier ministre et le ministre de la Santé passeront à la journée de jeudi dans les Landes.

Le dé confinement se poursuit en France, où les masques sont tombés jeudi et où le couvre-feu est fixé à dimanche, mais cet assouplissement n’interdit pas la mise en garde.

Selon Gabriel Attal, la variante delta représente 70% de la contamination dans les Landes

L’exécutif demande notamment de ne pas baisser la garde contre la variante delta, de l’origine indienne du Covid-19.

Les 9 et 10% des contaminations au niveau national, lors de son point post-presse des ministres, une « Alarme sur la variante delta« , le porte-parole du gouvernement de Gabriel Attal a livré une statistique :

« En France, elle représente entre 9 et 10% des contaminations ». Un taux « comparable » à celui des États-Unis et de l’Allemagne. « Les autorités internationales sont alertées », a-t-il déclaré.

De « 60 cas de la variante delta dans le Bas-Rhin« , en plus de nombreux foyers dans le département alsacien, Gabriel Attal note qu’à l’autre bout du territoire, une zone est particulièrement touchée.

Castex et Véran dans les Landes Jeudi : « Cette variante représente 70% de la contamination dans les Landes« . Une augmentation de l’épidémie qui la place au-dessus du seuil d’alarme. En conséquence, le Premier ministre et le ministre de la Santé se rendront dans les Landes jeudi, a indiqué le porte-parole.

En ce qui concerne la stratégie nationale pour contrer une éventuelle résurgence de l’épidémie, le membre exécutif a expliqué qu’elle est basée sur les tests PCR et la « protection des frontières ».

 » Nous savons maintenant qu’elle est plus contagieuse que la variante dite  » anglaise « . « Nous voyons ce qui se passe au Royaume-Uni, où il y a eu une augmentation continue des cas pendant plusieurs semaines« , avait-il noté, poursuivant : « Nous pouvons voir que cela peut aller très vite, nous devons donc être très vigilants. C’est pourquoi nous avons établi un calendrier progressif pour la levée des restrictions en France, que nous appliquons étape par étape.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media