×
google news

Terrorisme : « Internet, un vecteur de recrutement » selon Manuel Valls

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, estime dans une interview au journal Libération que la traque des terroristes sur Internet doit être une priorité, en passant notamment par un renforcement de la surveillance des réseaux…

Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls

Suite à l’agression d’un militaire dans le quartier de la Défense par un supposé apprenti djihadiste, Manuel Valls estime qu’il faut davantage renforcer les moyens de surveillance du réseau afin de détecter au plus tôt les signes de radicalisation de certaines personnes tentées par l’islamisme.

Il affirme ainsi qu’il faut « s’interroger sur la nécessité de renforcer le cadre juridique dans lequel les services de renseignement interviennent. » Il propose d’y détecter « au plus tôt les signaux de radicalisation« .

Internet, c’est le mal

« Internet est devenu un vecteur de propagande, de radicalisation et de recrutement pour le terrorisme d’inspiration djihadiste. C’est également un lieu d’échange pour les terroristes« , estime Manuel Valls.

D’après lui, « Internet fait l’objet d’une veille très active de la part de nos services. Internet est un moyen discret de communication qui laisse toutefois des traces exploitables par les services spécialisés. Donc, cela doit être une priorité pour nous. »

« La détection précoce des signes de radicalisation » doit aussi être davantage prise en compte par les services de police, selon le ministre de l’Intérieur. « Des signaux peuvent alerter lorsqu’ils convergent : rupture dans les parcours individuels, changements brutaux de comportement, radicalisation du discours, coupure avec l’environnement familial ou professionnel. Il est essentiel de savoir capter ces signes avant-coureurs« , a-t-il ajouté.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media