×
google news

Jules Dupré : biographie

Parcours personnel Son enfance Jules Dupré voit le jour le 5 avril 1811 à Nantes (France) d’un père spécialisé dans la fabrication de porcelaine.
Dès le plus jeune âge, il s’intéresse aux pratiques artistiques de son père concernant les décorations de porcelaine.
À l’âge de 12 ans, il déménage sur Paris.

Il décéda le 6 octobre 1889 à L’Isle-Adam.
Sa scolarité Il est dans un premier temps admis au sein de l’atelier du paysagiste Jean-Marie Diébolt, puis il voyagera tour à tour en Angleterre, en Normandie et dans l’Indre afin de parfaire son apprentissage.
Il fréquenta notamment les écoles de Corzant et de Barbizon.
Ses débuts Il n’a pas encore 20 ans quand il vend ses premières œuvres à Paris.
Il abandonne alors la voie toute tracée du métier de son père pour ne se consacrer qu’à la peinture sur toile.
Sa vie privée À 35 ans, on lui confère une liaison avec George Sand, puis il fréquentera une de ses élèves, Hélène Quantibet, qui décédera en 1857.

Trois années plus tard, il épousera Stéphanie Moreau, une femme qui lui donna deux enfants par le passé.
Sa carrière Ses œuvres Moulin et champ de blé.
La vache blanche.
Châlons-en-Champagne.
La fenaison.
Le port Saint-Nicolas à Paris.
Soleil couchant.
La mare.
Paysage marin.
Paysage avec figures.
La Bataille d’Hondschoote (peinture des paysages de Jules Dupré et personnages par Eugène Lami).
Crossing the Bridge.
Marine.
Effet de nuit.
Rivière au soleil couchant.
Vallée de la Loire.
La rivière.
L’automne.
Bords de rivière.
L’abreuvoir et le grand chêne.
L’étang.
La ferme.
Les landes.
Paysage avec rivière.
La petite charrette.
Portrait de l’artiste.
Portrait de Madame Seraille (sa tante).
Soleil couchant après l’orage.
Soleil couchant sur un marais.
Vaches au bord de l’eau.
Le chemin de la ferme.
Le chêne.
La mare aux chênes.
La mare près du moulin.
Paysage avec vache.
Le vieux chêne.
Cour de ferme.
Homme assis.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media