×
google news

Grosjean tout près du but, pas de Coupe Davis pour Djokovic…

Partager sur Facebook

Comme chaque lundi, nous vous proposons de revenir sur les principaux événements sports du weekend. En rugby, le XV de France a dominé les Tonga. En Formule 1, Romain Grosjean prend la deuxième place derrière l’intouchable Vettel. Enfin, Novak Djokovic a tenu son rang mais c’est la République Tchèque qui remporte la Coupe Davis.

Des Bleus qui gagnent

Au lendemain du revers de l’équipe de France de football en Ukraine (2-0), le XV de Philippe Saint-André a redonné un peu de couleur au sport tricolore. Une semaine après une défaite avec les honneurs face à la Nouvelle-Zélande (19-26), les joueurs français ont corrigé le tir en prenant le meilleur sur les Tonga (38-18), samedi au stade Océane du Havre. Grâce à quatre essais contre deux pour l’archipel polynésienne, les coéquipiers de Morgan Parra reprennent confiance avant la réception samedi de l’Afrique du Sud.

Grosjean y a cru

Nouveau podium pour Romain Grosjean, mais toujours pas de victoire pour le pilote français de Lotus. Dimanche lors du Grand Prix des Etats-Unis, parti du troisième rang sur la grille, il a terminé la course à la deuxième place, à un peu plus de sept secondes de l’intouchable champion du monde Sebastian Vettel (Red Bull). Si c’est la sixième fois cette année qu’il finit dans les trois premiers, il n’était jamais monté sur la deuxième marche. Septième du championnat du monde des pilotes, il permet à son équipe de rester en lice pour le deuxième rang des constructeurs. Dimanche prochain au Brésil, dernière épreuve de la saison, remportera-t-il enfin un Grand Prix ?

Djokovic gagne, pas la Serbie

Après 2010, Novak Djokovic ne gagnera pas une nouvelle Coupe Davis. Si le n°2 mondial, invaincu depuis sa défaite en finale de l’US Open, a tenu son rang en remportant ses deux simples face à Radek Stepanek (7/5, 6/1, 6/4) et Tomas Berdych (6/4, 7/6, 6/2), « Nole » n’a pas pu empêcher la République Tchèque de conserver son titre grâce à la victoire dans le cinquième match décisif de Radek Stepanek sur le jeune Duran Lajovic (6/3, 6/1, 6/1). Devant un public tout acquis à sa cause, Novak Djokovic termine finalement 2013 sur une déception collective.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.