×
google news

Formule 1 : cap en Chine pour le troisième Grand Prix

Après l’Australie et la Malaisie, le paddock a rendez-vous dimanche en Chine (9h00) pour le troisième Grand Prix du championnat du monde de Formule 1. Avant le départ, la rédaction d’infos.fr fait un bilan des deux premières courses.

f1 150x150Vettel est déjà en tête. Triple champion du monde en titre, Sebastian Vettel occupe la première place du championnat du monde des pilotes. Après deux épreuves seulement, il encore trop tôt pour tirer des plans sur la comète, mais l’Allemand est déjà au rendez-vous.

Troisième en Australie, le pilote de l’écurie Red Bull a décroché en Malaisie sa première victoire de la saison, devant son coéquipier Mark Webber et Lewis Hamilton. Avec 40 points, Sebastian Vettel devance Kimi Raïkkönen (31) et Mark Webber (26). Au championnat du monde des constructeurs, Red Bull culmine en tête avec 66 unités, 26 de mieux que Ferrari et Lotus.

McLaren est en retrait. Avec seulement quatre points au compteur, l’écurie McLaren est passée au travers de ces deux premières courses. Septième au classement des constructeurs, elle ne s’attendait sans doute pas à être déjà très loin de ses principales concurrentes.

Le bilan est sans appel. Nouveau venu, le Mexicain Sergio Perez n’a pas terminé le Grand Prix d’Australie, avant de prendre une modeste neuvième place en Malaisie. Quant à Jenson Button, neuvième à Melbourne puis zéro pointé sur le circuit de Sepang, c’est du pareil au même. Autant dire que McLaren va devoir réagir en Chine.

Les Français sont dans le dur. Huitième du championnat du monde des pilotes avec neuf points, Romain Grosjean a pris la dixième place en Australie puis la sixième en Malaisie. Bien sûr, le pilote tricolore a le temps pour faire mieux. Le problème, c’est que la hiérarchie au sein de l’écurie Lotus semble à l’avantage de son coéquipier Kimi Raïkkönen, vainqueur du Grand Prix d’Australie et dauphin de Sebastian Vettel au classement.

De son côté, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) n’a pris qu’un point en deux courses. Quant à Charles Pic (Caterham) et Jules Bianchi (Marussia), aucun point, ils n’ont pas fait de folies au sein de voitures modestes.

Dans le rétro. En 2012, c’est Nico Rosberg qui s’était imposé lors du Grand Prix de Chine. Parti en pole position, le pilote allemand de l’écurie Mercedes avait devancé Jenson Button et Lewis Hamilton. Sebastian Vettel avait décroché la cinquième place, Romain Grosjean la sixième.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media