×
google news

Le prince Andrew n’admet pas d’actes répréhensibles dans le règlement

La reine Elizabeth II a financé en privé le combat juridique de son fils.

Le prince Andrew évitera la salle d’audience après avoir réglé un procès intenté par Virginia Guiffre, qui a accusé le royal de viol. La reine Elizabeth II a financé en privé le combat juridique de son fils.

Agression sexuelle : le prince Andrew évite le procès

Après une longue bataille judiciaire, le prince Andrew, le deuxième fils de la reine Élisabeth II a passé un accord avec Virginia Guiffre. Il s’agit de la femme qui l‘accusait d’agression sexuelle en 2001 alors qu’elle était encore adolescente. Afin d’éviter un procès, le jubilé de la reine a accepté de verser une compensation financière à la jeune femme.

Le montant qu’Andrew versera à Mme Guiffre ne sera pas divulgué. Une somme qui permet d’épargner au prince l’humiliation publique d’un procès et d’affronter un jury.

Le prince Andrew a nié toutes les accusations

L’affaire Virginia Guiffre s’était concentrée sur l’amitié du fils de la reine Elizabeth II avec Jeffrey Epstein, un célèbre délinquant sexuel. Selon Mme Guiffre, elle était déjà victime de cet homme. Dans le dossier, le prince regrette son association avec M.Epstein. Ce dernier s’est suicidé dans sa cellule en prison en été 2019 alors qu’il attendait son propre procès pour trafic sexuel. Pour rappel, Andrew a déjà perdu ses titres royaux et militaires.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media