×

Oscar Wilde : les aphorismes, les œuvres et la vie du célèbre écrivain irlandais

Oscar Wilde représentait le prototype du dandy, figure typique de l'esthétisme : l'écrivain, avec ses œuvres, était en contraste avec la société de son temps.

oscar wilde
oscar wilde

Oscar Fingal O’Flaherty Wills Wilde a été un célèbre écrivain, poète, dramaturge et aphoriste irlandais. Ses
mots ont toujours trouvé le moyen de se démarquer par le raffinement caché derrière un voile de simplicité.

La vie d’Oscar Wilde

Oscar Wilde est né à Dublin le 16 Octobre 1854. Son père, William Wilde, était un chirurgien et un écrivain
bien connu ; sa mère, Jane Francesca Elgee, était une poétesse et une célèbre nationaliste irlandaise. Immédiatement après avoir fréquenté le Trinity College dans sa ville natale et le Magdalen College, sa façon de faire les choses et son intelligence reconnue l’ont rapidement rendu populaire. Oscar a été grandement influencé pendant son séjour à Oxford par Walter Pater et John Ruskin, membres du mouvement culturel de l’esthétisme.

L’esthétisme

L’esthétisme était une tendance bien connue du Décadentisme qui a trouvé son apogée et sa splendeur maximale dans les œuvres de Wilde, qui en est devenu un exposant. C’est un mouvement artistique et littéraire du XIXe siècle qui cherchait de la beauté et du scandale. Selon Wilde, la beauté n’avait pas du tout besoin de suivre la morale ou les normes sociales. Le mouvement a essayé de dépasser les limites imposées à chaque personne dans la société ; parfois, il a même transgressé dans la consommation d’alcool et de drogues.

Londres

En 1879 il séjourne à Londres, où il commence sa carrière littéraire en écrivant des poèmes. En 1881, ses Poèmes ont été publiés, et en un an seulement ont eu cinq éditions. Son style d’écriture, ses idéaux et son extravagance lui ont permis de saisir plusieurs occasions qui l’ont ammené sur le podium de Londres, le centre d’attention. Wilde est devenu un vrai dandy, la figure typique de l’esthétisme. En 1884 il épousa Costance Lloyd, mais ce n’était pas un mariage sentimental.

Wilde était en fait homosexuel et vivait sa condition matrimoniale avec beaucoup d’inconfort, surtout à cause de la société victorienne dans laquelle il vivait : une société régie par des principes moraux stricts. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles Wilde détestait la tyrannie, car elle était synonyme de restriction de la liberté individuelle. Cependant, la façade du mariage n’a pas duré longtemps : après avoir eu deux enfants de sa femme, Cyril et Vyvyan, un scandale a submergé Wilde après la révélation de sa relation homosexuelle avec Lord Alfred Douglas par le père du jeune homme.

La vie de Wilde après le scandale

A partir de 1885, sa carrière et sa vie privée sont désintégrées par la société. Avant le scandale, son amitié avec Lord Alfred Douglas en 1893 le plaçait dans une position dégradante aux yeux de la société. Deux ans plus tard, il a été jugé pour sodomie, puis pour faillite. Il a ensuite été condamné à deux années de travail forcé. Pendant cette période, il écrivit De Profundis, une longue lettre dédiée à son Bosie, Lord Alfred Douglas, qui sembla abandonner
Wilde au moment du procès. En fait, le seul présent à la libération de Wilde était Robert Ross, un vieil ami qui a
gardé une copie de la lettre et l’a publiée après la mort de l’écrivain.

La dernière œuvre, écrite après un rapprochement avec Bosie, fut la Ballade de la geôle de Reading, qui se termina en 1898, pendant un séjour à Naples. Il est ensuite retourné à Paris, où il apprit la mort de sa femme. Oscar continua donc à voyager avec Douglas, mourant finalement en 1900 à cause d’une méningite. Il sera enfin enterré au cimetière de Père Lachaise, à Paris, où sera enfoui Marcel Proust aussi en 1922.

Oscar Wilde : les principaux travaux

De toutes les œuvres d’Oscar Wilde, la plus célèbre est sans doute Le Portrait de Dorian Gray. C’est une œuvre écrite en 1891 et qui est restée son seul roman. L’histoire raconte la vie de Dorian Gray, un beau garçon, modèle pour une peinture de Basil Hallward. Conscient de sa beauté, il veut que le portrait vieillit à sa place, afin de préserver sa jeunesse. Le désir se réalise et avec le temps le garçon devient perfide et avide, vivant avec égoïsme.

Entre-temps, l’apparence du portrait s’aggrave. A la fin de l’histoire, Dorian brise ce paradoxe en poignardant le
portrait. Mais le pacte avec le diable se retourne contre lui : la destruction du portrait le tue. Le portrait est de nouveau celui du jeune Dorian Gray, alors que le vrai corps du garçon semble avoir vieilli.

Ce roman est fondamental pour la biographie de Wilde, car Dorian a des traits caractéristiques de l’écrivain, ce qui a provoqué un vrai scandale à l’époque victorienne en raison de la transgression des normes sociales. Normalement, tous les écrits de Wilde ont donné lieu à indignation à cause de leurs thèmes, considérés trop forts par la société. Parmi les plus importants on trouve :

Salomé (1896) : son thème principal est la passion obsessionnelle. Cependant, c’était tellement scandaleux que sa représentation était interdite;

L’Importance d’être Constant (1895) : c’était une autre écriture qui se moquait des normes morales et sociales de l’époque victorienne ; un mélange de sarcasme et d’ironie. Cette œuvre fut en effet un grand choc pour la noblesse de l’époque, remise en question par l’auteur ;

Ballade de la geôle de Reading (1898): elle fut écrite deux ans avant la mort de l’auteur, et devint l’une de ses compositions poétiques les plus connues.

Les phrases célèbres de Wilde

Oscar Wilde utilisait fréquemment des aphorismes et des paradoxes, qui connaissent encore aujourd’hui un grand succès grâce à leur ironie aiguë et leur simplicité. Le raffinement de l’esthète est particulier et facilement reconnaissable. Parmi les aphorismes les plus connus on peut citer :

J’ai des goûts très simples, je suis toujours satisfait du meilleur;

Le bonheur ce n’est pas d’avoir ce qu’on veut, mais de vouloir ce qu’on a déjà;

Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation est d’y céder;

Parfois, il vaut mieux se taire et avoir l’air stupide que d’ouvrir la bouche et de dissiper tout doute;

L’homme est moins sincère quand il parle en son nom. Donnez lui un masque, et il vous dira la vérité.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: