×
google news

Début du procès des attentats du Bataclan à Paris en 2015

Six ans après les attentats de la salle de concert du Bataclan, le procès s'ouvre contre les terroristes qui ont tué 130 personnes.

Six ans après les attentats de la salle de concert du Bataclan, le procès s’ouvre contre les terroristes qui ont tué 130 personnes.

Procès de l’attentat du Bataclan

Le procès du Bataclan, qui sera retransmis en direct, devrait permettre de faire la lumière sur les zones d’ombre des événements.

On sait que les attaques ont été conçues par la direction de l’État islamique dans sa base syro-irakienne, puis préparées opérationnellement en Belgique.

Le procès impliquera 1 800 parties civiles et 330 avocats. L’un des témoins sera l’ancien président François Hollande.

Le tribunal spécial sera présidé par le juge Jean-Louis Périès, fort de quatre décennies d’expérience, assisté de quatre juges. L’affaire fait un million de pages.

La France sous blindage pendant huit mois

La France va revivre la nuit du 13 novembre 2015 pendant plus de huit mois. Le procès, qui s’ouvre mercredi au cœur de Paris, sur l’Île de la Cité, entre deux bras de la Seine et à côté de Notre Dame, verra le jugement de Salah Abdeslam et de 19 complices.

Le pays s’est préparé depuis 18 mois en construisant une salle d’audience spécialement conçue, un bunker de 550 places et des mesures de sécurité spectaculaires à l’intérieur et à l’extérieur du palais de justice.

Ils craignent les conséquences possibles du procès pour les terroristes.

Seul membre vivant de l’accusé

Salah Abdeslam, qui va avoir 32 ans, de nationalité française mais élevé en Belgique, est le seul membre vivant des commandos qui ont attaqué Paris le 13 novembre 2015. Il a été condamné à 20 ans de prison pour tentative de meurtre lors d’une fusillade avec la police quelques jours avant sa capture. Devant le tribunal belge, il a déclaré qu’il n’avait pas peur, qu’il avait confiance en Allah.

Les autres auteurs directs des attentats sont morts en kamikaze ou ont été tués par la police quelques jours plus tard en France et quelques mois plus tard en Belgique.

Le commando a tué 130 personnes et en a blessé plusieurs centaines dans la salle de concert du Bataclan et lors d’actions contre plusieurs cafés et le Stade de France à Paris et dans sa banlieue nord.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media