×
google news

Covid-19, l’alarme de l’AP-HP s’il n’y a pas de confinement

L’alarme de l’AP-HP s’il n’y a pas de confinement dur à partir du 1 avril en Île-de-France.

L’alarme s’il n’y a pas un confinement
Hôpital et médecin

Un médecin donne l’alarme: si le gouvernement n’impose pas le confinement dur à partir du 1 avril, en Île-de-France les admissions doubleront. Les structures ne pourront pas supporter ce nombre élevé de personnes.

L’alarme : danger s’il n’y a pas de confinement

L’AP-HP a suscité l’inquiétude lors d’une réunion le week-end dernier. Il a montré qu’il y a actuellement des chiffres jamais atteints auparavant en Île-de-France.
Selon ces données, s’il n’y a pas de confinement dur à partir du 1 avril, la prévision indique que le nombre de personnes hospitalisées doublera pour atteindre les 230 par jour. Mais les hôpitaux ne sont pas en mesure de soutenir ces chiffres si autres.

Le professeur Bertrand Guidet est d’accord avec ce qui a été dit, et il dit en effet que si le temps passe plus longtemps le pic se relèverait et prolongerait encore, atteignant des chiffres inimaginables. Les médecins, les professionnels de la santé et les installations ne pourraient en aucun cas répondre à la demande de tant de personnes infectées.

Si ces mesures sérieuses ne commencent pas le 1 avril, il se peut que les médecins choisissent qui ils soignent et qui ils ne soignent pas. Mais ils ne veulent évidemment pas avoir cette responsabilité.

LIRE AUSSI:

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media