×
google news

Vaccin AstraZeneca: les bénéfices dépassent les risques

Emer Cooke, la présidente de l'EMA, a tenu une conférence de presse concernant les bénéfices du vaccin AstraZeneca. Il y a eu des suspicions d'effets indésirables liés à l'injection de ce vaccin.

Vaccin AstraZeneca
Vaccin AstraZeneca

Emer Cooke, la présidente de l’EMA, a tenu mardi 16 mars une conférence de presse concernant les bénéfices du vaccin AstraZeneca. Il y a eu des suspicions d’effets indésirables liés à l’injection de ce vaccin. Par conséquent, plusieurs pays européens ont decidé de suspendre la vaccination avec le vaccin anglo-suédoise.

Les bénéfices du vaccin AstraZeneca

Pendant sa conférence de presse, Emer Cooke a affirmé que le vaccin anglo-suédois tient plus de bénéfices que de risques, et que les Européens ne devraient pas avoir peur de ce vaccin. La conférence suit la suspension des vaccinations avec AstraZeneca dans plusieurs pays européens, après des cas de thrombose.Il n’y a pas encore de certitude entre les injections de ce vaccin et les morts à cause de thrombose. Donc, selon le régulateur européen, « les bénéfices du vaccin anglo-suédois dépassent de loin les risques ».

La réaction de l’OMS

L’OMS aussi a decidé d’analiser le vaccin AstraZeneca. Les experts de l’OMS ont examiné les données et ils sont en contact étroit avec l’EMA.

L’Organisation mondiale de la santé elle aussi s’est réuni mardi 16 mars, pour étudier la sûreté du vaccin AstraZeneca.

La situation en France et en Europe

En France, l’Agence régionale de santé de Bretagne a tenu une conférence de presse. Son directeur a affirmé que pour le moment la variant breton du Covid-19 est sous-surveillance.

La France aussi a suspendu l’administration du vaccin anglo-suédois, en l’attente d’investigations complémentaires. Le ministre de la santé, Olivier Veran, souhaite de reprendre le plus tôt possible la vaccination avec AstraZeneca, si les résultats des investigations démontrent qu’il n’y a pas des liens entre les vaccinations et les morts.

En Europe, une douzaine de pays, dont l’Allemagne et l’Italie, sont en attente. Ces pays , tels que la France, ont suspendu par précaution l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. Le laboratoire, de son côté, a affirmé qu’il n’y a aucune preuve de risque aggravé de thrombose.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Lire aussi

loading...
Contents.media